AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : mon chaton
♢ dans la vie, je suis : institutrice

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Sam 1 Sep - 13:11
Claire De Villier Ariel West

 
♢ Nom › West est le nom de jeune fille de sa mère. Mais son nom d'épouse est DeVillier ♢ Prénoms › Ariel est le prénom de sa grand mère, qu'elle a emprunté pour sa nouvelle identité. Son vrai prénom est Claire ♢ Age › Vingt huit ans ♢ Date de naissance › Douze décembre ♢ Lieu de naissance › New York ♢ Situation familiale › Il n'y a pas si longtemps encore, elle était mariée. Aujourd'hui, elle est célibataire ♢ Situation financère › Elle est dans la moyenne. Disons qu'elle a également pas mal d'argent de côté. ♢ Métier › Institutrice et anciennement femme au foyer ♢ Groupe › FRIENDS♢ Célébrité empruntée › Adelaide Kane

 
douce, drôle, gentille, maternelle, impartiale, intelligente, sensible, naïve, loyale...
Ariel est la gentillesse incarnée. Elle n'est pas une adepte de la violence, de la haine et de la méchanceté gratuite. + Naïve, elle l'est beaucoup trop, et ça on a jamais arrêté de lui répéter au long de sa vie. Mais elle n'y peut rien, elle n'aime pas dire non. Quoi que, maintenant tou à légèrement changé. + Elle a toujours porté les cheveux très longs, mais elle les a coupé il y a environ deux mois, avant d'arriver en ville. + Elle n'est pas tellement du genre bavarde, surtout pas quand elle se retrouve face à des inconnus + Elle a adopté un chaton quand elle a emménagé ici, pensant que ça pourrait tromper sa solitude, et aussi parce qu'elle a toujours voulu un chat: l'occasion était parfaite + Elle a trouvé un job d'institutrice dans l'école primaire de la ville et elle s'y plait, pour le peu de temps qu'elle y a déjà passé + Il n'est pas rare qu'elle soit victime de terreurs nocturnes + Elle n'a plus tellement de contact avec sa famille, surtout pas aujourd'hui + Elle vit pour l'instant en collocation avec d'autres personnes, le temps de se trouver un réel endroit pour vivre seule+
Derrière l'écran
♢ Pseudo IRL › sarah ♢ Age › 24 ans ♢ Autre ›  
 
©️️ Rinema


Dernière édition par Ariel West le Sam 1 Sep - 18:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : mon chaton
♢ dans la vie, je suis : institutrice

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Sam 1 Sep - 13:11
Mon histoire

   
"Je me souviens encore de la première fois qu'il a levé la main sur moi. C'était il y a un peu de deux ans. Nous avions organisé une soirée et tous les invités venaient de partir. Il avait un peu trop bu et m'as reprochée d'être trop négligée. Et même si j'ai été surprise par la chaleur cuisante de la gifle, j'ai eu le malheur de ne pas essayer de me poser de questions. Dans mon esprit à l'époque, il avait beaucoup trop bu. Mon propre mari ne pourrait pas réellement me vouloir du mal, surtout pas lui. Il était la gentillesse incarnée, la douceur même. Il était beau, romantique, doué et héritier d'une famille fortunée. Il m'avais conquise en me disant des choses que personne ne m'avais jamais dites. A mes yeux, il était parfait. Et j'ai mis des mois après ça, à me rendre compte de combien il pouvait en réalité être artificiel.

Et dangereux.

Les mois qui ont suivi cette fameuse scène ont été plus horribles les uns que les autres. Au début, il ne se passait rien de bien méchant: il était redevenu lui-même: doux, passionné, drôle. Puis il y a eu une autre soirée. Et là, quand nous sommes rentrés, il m'as cognée à nouveau. Avec le poing cette fois, dans l'estomac. J'ai manqué d'air pendant de longues secondes, pendant qu'il me hurlait dessus que je n'étais qu'une pute, pour avoir osé flirter avec un de ses collaborateur. Chose que je n'avais pas faite. J'avais juste remercié poliment un homme me complimentant sur ma tenue. Mais il a réussi a me faire croire que c'était de ma faute. Je me suis même excusée, ce soir là.

Ainsi que les suivants.

Tout a évolué très vite, finalement. Les coups ne cessaient de pleuvoir dès que l'occasion se présentait. Toujours chez nous, bien cachés des autres. Mes bleus étaient placés à des endroits stratégiques, et si je venais à avoir une épaule disloquée ou un poignet cassé, c'était toujours faute de ma maladresse. Une chute était si vite arrivée avec moi...Et pendant des mois, personne n'a rien soupçonné. Moi, je n'étais plus qu'un corps, sans vie. A l'intérieur, j'étais morte et je m'étais habituée à la souffrance que m'apportaient les hématomes. Jusqu'au jour où j'ait réellement failli mourir et là, je me suis comme réveillée soudainement.

Ce soir là, c'était pire. Nous nous disputions, pour une broutille encore. Et il me pensais sur le point de le quitter; ce que j'aurais dû faire dès la première fois qu'il a levé la main sur moi. Il m'as alors à nouveau frappée et je me suis écroulée
à genoux sur le sol. Le souffle coupé. Ses mains ont saisi mes longs cheveux et il m'as trainée jusqu'à un coin du salon, où il m'as rouée de coups de pieds. Ses vêtements, de même que son haleine, empestaient l'alcool et la cigarette. Et après de longues secondes, il s'est détourné. Et il m'as laissée là. Je ne sais pas combien de temps je suis restée allongée là. Mais je me suis tout de même levée, et j'ai attendu le lendemain pour aller à l'hôpital. Une énième chute. C'est ce que j'ai trouvé comme excuse. Mais dans mon esprit, tout était très clair: j'aurais pu mourir. Vraiment. Il aurait pu me tuer, et aller se coucher comme si de rien n'était. Pour lui, je n'étais qu'une possession. Qu'un joli objet qu'il aimait posséder et diriger. Hors, je ne comptais plus rester sans rien faire.
J'ai alors contacté un ancien ami de ma défunte mère, un avocat. Je lui ai demandé à titre privé, comment faire pour disparaitre de la surface de la terre; C'était la ma seule solution. Parce que je savais parfaitement que si j'essayais d'aller à la police et de me confronter au DeVillier, ce n'est pas mon mari qui perdrait. C'est moi.

Ma seule option, c'était de mourir.
Enfin, que Claire DeVillier, meurt.

J'ai mis un mois entier à tout prévoir. Tout calculer. Mettre une certaine somme de côté sans que mon mari ne s'en rende compte, acheter une autre voiture, des vêtements qui ne seraient en rien semblables aux miens, me faire faire des faux papiers, trouver un alibi.
Et une fois prête, je suis passée à l'action. J'ai prétexté aller au spa avec des amies (des relations de mon mari, bien évidemment). Lui était au travail, comme toujours. Et au bout de quelques heures, j'ai prétexté avoir une atroce migraine, que je me trainais depuis quelques jours déjà. J'ai alors annoncé que j'allais rentrer en voiture, pour me reposer. Elles m'ont laissée partir en se sentant apparemment réellement inquiètes et je m'en suis voulue de leur faire croire que j'allais mourir. Mais je n'avais pas le choix.

Une heure plus tard, ma voiture a été retrouvée dans un fossé, en feu.
Deux heures plus tard, j'étais à l'aéroport et mes cheveux étaient coupés en un carré assez courts, teints en noir. Sur l'un des écrans dans la salle était diffusé un journal télévisé et j'ai vu le visage de mon mari s'afficher. Il pleurait sa femme perdue, morte dans un tragique accident.

Et je ne me suis jamais sentie aussi libre qu'à ce moment là
."

"Excusez-moi?" La jeune femme sursaute et lève les yeux tout en fermant son journal d'un coup sec. Un homme se tient dans l'encadrement de la porte et sourit. "Je suis désolé, je suis très en retard: je viens chercher Maddie" Ladite Maddie réunit ses affaires et se précipite dans les bras du nouveau venu avec que Ariel se lève, oubliant momentanément son passé pour en revenir au présent. "Ce n'est pas grave, elle a eu le temps de faire tous ces devoirs", répond-elle en souriant à son tour. Ce n'est pas la première fois qu'il est en retard, mais elle ne lui en tient pas rigueur: elle sait qu'il est père célibataire, et qu'il travaille beaucoup pour subvenir aux besoins de sa fille. Il remercie encore une fois Ariel et elle les regarde partir: Maddie est montée sur ses épaules et s'accroche à son dos comme un koala le ferait avec un arbre, ce qui la fait rire. Parfois, Ariel se demande ce que ce serait, d'avoir une vie comme ça: un mari, et un enfant...Mais ça, ce n'est plus possible. Tout simplement parce qu'elle est brisée et qu'elle porte encore sur elle les marques de son premier mariage. Et puis surtout parce qu'au yeux de la loi, même identité ou pas, elle est encore liée par les liens sacrés du mariage à cet homme horrible qui se pense veuf aujourd'hui.

   
©️️ Rinema
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 8535
♢ à Portland depuis le : 21/12/2011
♢ je vis avec : my husband, his son...oh, and my unborn child
♢ dans la vie, je suis : owner of a coffee shop/library

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Sam 1 Sep - 17:01
Bienvenue sur le forum!
Si tu as besoin de quoi que ce soit, surtout n'hésite pas!



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grouphug.forumgratuit.org

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : mon chaton
♢ dans la vie, je suis : institutrice

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Sam 1 Sep - 17:38
Merci beaucoup What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 309
♢ à Portland depuis le : 26/12/2011
♢ je vis avec : ma famille
♢ dans la vie, je suis : lycéenne

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Sam 1 Sep - 18:13


Bienvenue et bon courage pour ta fiche!



love is love ☂️ ""c'que je veux dire c’est que la famille c’est inévitable, c’est comme les impôts ou la mort."" ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : mon chaton
♢ dans la vie, je suis : institutrice

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Sam 1 Sep - 18:17
thank you Lena!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 8535
♢ à Portland depuis le : 21/12/2011
♢ je vis avec : my husband, his son...oh, and my unborn child
♢ dans la vie, je suis : owner of a coffee shop/library

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Dim 2 Sep - 12:20
EST-CE QUE J'AI LE DROIT DE BUTER LE MARI OU PAS?


Mais sinon, ta fiche est très bien! Du coup, je te valide tout de suite



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grouphug.forumgratuit.org

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : mon chaton
♢ dans la vie, je suis : institutrice

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Dim 2 Sep - 12:54
T'AS LE DROIT! What a Face
Merci de m'avoir validée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 1034
♢ à Portland depuis le : 02/03/2012
♢ j'ai actuellement : 26

Message i will never stop fighting. ♦ écrit Lun 3 Sep - 20:35
Bienvenue
Eh ben, elle a pas eu la vie facile la pauvre Ariel Surprised


....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message i will never stop fighting. ♦ écrit
Revenir en haut Aller en bas
i will never stop fighting.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tsaheylu ∫ « Never stop fighting for what you believe in. »
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» ♍ I Can't Stop - Flux Pavilion ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe Hug :: Montre nous ton visage! :: Parce que je veux tout connaître de toi... :: Welcome, babe!-
Sauter vers: