AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
♢ family dramas : 1041
♢ à Portland depuis le : 02/03/2012
♢ j'ai actuellement : 27

Message Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre - Matthew Stevens ♦ écrit Sam 1 Sep - 20:26
Matthew Stevens

 
♢ Nom › Stevens♢ Prénoms › Matthew ♢ Age › 35 ans♢ Date de naissance › 31 Juillet 1983 ♢ Lieu de naissance › Portland ♢ Situation familiale › Veuf depuis la naissance de sa petite fille ♢ Situation financère › Modeste ♢ Métier › Flic ♢ Groupe › The Middle ♢ Célébrité empruntée › David Giuntoli

 
Souriant - Réfléchis - Gourmand - Humain - Têtu - Timide - Maladroit mais lorsqu'il n'est pas attentif - Impatient - Travailleur.
01. Il a besoin absolument de son café le matin avec son donuts 02. Il a l'habitude de tout contrôler alors depuis la naissance de sa fille, il ne sait pas comment gérer les choses, il panique un peu. 03. Il a l'habitude de passer sa main dans ses cheveux quand il est nerveux. 04. Même s'il n'en parle pas, il fait parti d'une famille riche, mais n'a plus de contact avec son père. 05. Il lui est arrivé d'être blessé lors d'une intervention, une balle dans la jambe. 06. Sa fille de deux mois, Elianor, est la prunelle de ses yeux, maintenant qu'elle est là, il pourrait mourir pour elle. 07. C'est un adepte des séries télés, il aime beaucoup en rentrant le soir se prendre une bière et se mettre devant la télé. 08. Il a pas le temps de faire le ménage et a toujours du mal à se trouver des vêtements propres tellement la lessive stagne dans la corbeille. 09. Il s'est bagarrer une fois au poste avec un détenu, il s'est reçu un blâme. 10. Depuis la mort de sa femme, il n'a pas encore touché à ses affaires.
Derrière l'écran
♢ Pseudo IRL › Lilou ♢ Age › 27 ans♢ Autre › Hakuna Matata ♢ Autre › Mais quelle phrase magnifique! ♢ Autre › Hakuna Matata♢ Autre › Quel chant fantastiiique    
 
©️️ Rinema


Dernière édition par Matthew Stevens le Jeu 20 Sep - 19:38, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 1041
♢ à Portland depuis le : 02/03/2012
♢ j'ai actuellement : 27

Message Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre - Matthew Stevens ♦ écrit Sam 1 Sep - 20:27
Mon histoire

   
Matthew soupire, une fois de plus, lorsqu'il entend son père le sermoner encore et toujours. La raison cette fois ci? Tout simplement parce que Matt refuse de faire ce que son père veut de sa vie, autant quand il était petit, il obéissait à son père, il avait toujours été un garçon sage, toujours désireux de faire ses preuves mais plus il grandissait et plus il avait envie de faire ses propres choix, sa propre vie. Malheureusement, le patriarche de la famille Stevens n'en avait pas décrété ainsi... "Tu ne peux pas me dire non Matthew! Tu reprendras l'entreprise, que tu le veuilles ou non!" Le jeune homme n'avait à peine que vingt ans au moment des faits, il allait bientôt finir l'université et il savait bien ce qu'il voulait et ce n'était pas à gérer les affaires d'hommes ou de femmes complètement alcoolique ou drogué pour la plupart, des célébrités qui prennent les gens lambda comme des moins que rien... il en savait quelque chose, vu le peu de jour qu'il avait effectué en stage là bas ne lui avait pas plu, il préférait largement résoudre des enquêtes policières, combattre le crime, être utile à la société plutôt que de faire ça. "Non... je le dis et je le redis encore une fois. Non! J'en ai marre de t'écouter, de faire ce que tu veux de moi, je ne suis pas un pantin mais une personne, je suis ton fils ! Mais même ça on dirait que tu as du mal à l'intégrer. Je veux faire ce qui me plait et en l’occurrence, ce n'est pas de reprendre ton entreprise. Je veux devenir flic papa!" Matt le voit bouillir de rage et cela ne lui plait pas du tout, à un point ou le jeune homme se demande si la vapeur ne va pas sortir de ses narines tellement il est prêt à éclater. "Les flics sont tous de la mauvaise graine! Tu vas finir tuer comme un vulgaire chien c'est ça que tu veux ?" En entendant ces mots, l’aîné des Stevens croise les bras et hausse un sourcil. "J'ai l'impression d'être déjà un chien ici, et je n'ai plus envie d'être tenu en laisse papa. Je vais devenir flic, et ça, que tu le veuilles ou non. J'ai déjà pris ma décision." Tandis que le père ne sait plus quoi dire face à son fils, qui ne changera pas d'avis quoiqu'il arrive, ce dernier commence à vouloir sortir de la pièce et en entendant son père lui sortir. "Si tu persistes à vouloir devenir flic plutôt qu'à reprendre mon entreprise, je te déshérite Matthew! Tu m'entends ?" Matt s'arrête, ne s'attendant pas à ce genre de menace. Il ne sait pas si son père est vraiment sérieux ou pas du tout mais une chose est sûr, il ne comptait pas accepté ce chantage aussi facilement. "Eh ben vas y... fais ce que tu as à faire, moi je m'en vais dans ces cas là puisque tu n'as pas l'air de comprendre..." Et il laissa son père pour aller chercher ses affaires. En montant il croisa son frère, qui de toute évidence avait encore entendu leur dispute. Il se souvient de la naissance de son cadet, il n'avait pas vu les choses d'un bon œil à l'époque mais il était content d'avoir un petit frère, il ferait tout pour le protéger mais avant toute choses, il devait s'éloigner avant de devenir fou. "Prends soin de maman pour moi, je te promet de revenir vous voir tous les deux quand je pourrais mais papa ne veut pas de moi ici... ne le laisse pas te manger tout cru comme il l'a fait avec moi." Un conseil, qu'il donnait de bon cœur, maintenant il se libérait de l'emprise de son père pour vivre sa propre vie.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

"Lieutenant Stevens! Lieutenant Porter !" Matt tourne la tête, en souriant, le sergent s'approche de lui et de son partenaire avec un document dans les mains. "J'ai une affaire importante pour tous les deux. Un cambriolage qui a mal tourné dans un des quartiers les plus calme de tout Portland, les habitants sont assez chamboulé à vrai dire." Le jeune flic prend le document et le regarde attentivement. "C'est moche, la victime est toujours sur place ?" "Toujours sur place, je leur ai dis de ne rien toucher avant votre arrivé." Il finit par regarder son coéquipier et se lève de son siège avant de prendre sa veste. "Eh bien, allons tirez tout ça au clair."

Une fois sur place, ils passèrent l'endroit au peigne fin. " D’après ce que je vois, notre victime était une amatrice d'animaux empaillé … ça te fout pas la chair de poule toi ? " Il posa un regard sur son collègue qui se mit à sourire. " Pas vraiment, mon grand père était un bon chasseur et il a toujours empaillé ce qu'il avait attrapé mais je peux t'assurer que j ai toujours trouvé ça répugnant, j'avais l'impression que ça ne me quittait jamais des yeux. " Matt se dirigea à un endroit où il y avait une belle marque au sol de poussière qui indiquait qu'un objet s'y trouvait récemment. " Dommage qu'ils ne puissent pas parler dans ce cas là...  je crois que quelqu'un lui a volé une de ses œuvres. On devrait interrogé le quartier pour voir si quelqu'un a vu quelque chose. C'est le genre de voisinage qui ressemble à Desperate Housewife. " Son équipier se mit à rire " Tu regardes ça toi ? " Matt posa son regard sur son collègue en souriant. " Disons que je me laisse séduire mais chut tu vas détruire mes chances de rencontrer quelqu'un. " " Oh ! Moutus et bouche cousue alors. " Après un échange complice les voilà tous les deux à faire la tournée du voisinage pour essayer d'en savoir plus cette affaire...

Ils sonnèrent à l'habitation juste à droite de celle de la victime et une femme vint leur ouvrir. Matt en resta un peu con sur le moment. Elle était belle, vraiment très belle. Il aurait voulu dire quelque chose en rapport avec l'enquête mais aucun son ne voulu sortir de sa bouche. En voyant son équipier un peu perdu, son collègue décida de poser lui même toutes les questions. L'échange dura une quinzaine de minute, ou le lieutenant Stevens pu poser ses questions avant qu'il lui donne son numéro de téléphone pour le reste de l'affaire. " Si quelque chose vous reviens… vous pouvez me contacter à ce numéro. " Elle prit la carte en souriant doucement, sa chevelure rousse scintillant à la lumière du jour. " Merci beaucoup lieutenant, je ferais au mieux pour vous aider. " En retournant à la voiture, un petit sourire timide au coin des lèvres, son coéquipier posa son regard sur Matt, un sourire coquin sur le visage. " Je crois que Cupidon est passé par là ! " En mettant sa ceinture Matt se mit à rougir. " Quoi ? Mais n'importe quoi ! "

Pas si n'importe quoi que ça puisqu'elle le rappela le soir même alors qu'il était en train de se préparer à manger dans son appartement. " Stevens ! " Une petite minute de silence se fit entendre mais elle finit par parler avant que Matt ne raccroche. " Bonsoir Lieutenant… je suis désolé de vous déranger à une heure si tardive mais je viens de me souvenir d’un détail, l'animal empaillé que vous cherchez se trouve être un ancien chien de madame Maguy… elle en avait tellement eu de la peine qu’elle a voulu le garder près d'elle et si je me souviens bien il appartenait aussi à son ancien compagnon… après je ne connais pas son nom mais je me suis dit que ça pourrait vous être utile… " Matt nota tout ça sur un papier, ça serait tellement tout bête dans l’ensemble, un ancien amant voulant récupérer son bien et tue par mégarde son ex... l’affaire serait résolu rapidement. " Ça va beaucoup nous aider mademoiselle Ashcroft, je vais en informer mon équipier immédiatement. " Qu’est ce qu’il se trouvait bête… il avait une jolie femme au téléphone et on aurait dit un adolescent incapable de dire autre chose. De plus, il était en pleine enquête… tant que l’affaire ne serait pas résolu il ne pouvait se permettre d’éprouver de la sympathie pour un témoin, en particulier la voisine de la victime. " Appelez moi Lisa s'il vous plaît. Ça vous direz de prendre un café à l’occasion ? Enfin je veux dire… quand vous pourrez je comprendrais que vous soyez occupé… " Le jeune homme ne s’attendait pas à ça et en resta stupéfait. " Oh ! Eh ben… oui volontiers Je dois déjà clore l’enquête en cours même si je pense qu'avec les éléments que vous avez fourni ça ne devrait pas être bien difficile mais je vous recontacterez dans ces cas là Lisa… merci beaucoup. " Il s’assit sur une chaise. " Merci à vous lieutenant… passez une bonne nuit. " Et elle raccrocha. Matt passa une main dans ses cheveux et se souvient d'un seul coup de son dîner, brûlant dans sa poêle.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

"Matt! Regarde moi!" Mais le jeune homme est beaucoup trop énervé pour regarder sa femme, il ne sait pas ce qui le retient de tout casser, ou tout simplement d'aller retrouver son père pour lui mettre une bonne droite. Comment avait-il osé dire une chose pareille concernant Lisa ? Cette dernière se mit d'un coup devant lui, lui prenant les mains pour l'empêcher de marcher dans toute la pièce comme un dératé. "Ça n'a pas d'importance! " Il s'arrête et pose son regard sur elle. "Il t'a quand même humilier ! Dire que tu ne feras jamais partie de la famille, que tu ne seras jamais une Stevens... même venant de sa part c'était grossier. Je m'attendais qu'il se tienne un minimum le jour de notre mariage!" Lisa posa une main sur la joue de son nouveau mari, essayant de le calmer autant qu'elle le pouvait. " Je sais que ton père n'est pas quelqu'un de facile et qu'il n’aurait jamais dû dire ça mais à l’instant où il a ouvert la bouche tu savais très bien qu'il n'allait pas dire des paroles gentilles … et ce qu'il a dit ne m'a pas vexé, au contraire, je m'en fiche. Le fait que toi ! Tu m'ais défendu veut dire beaucoup pour moi et je t'aime mais aujourd'hui, c’est notre mariage... et je voudrais qu’on le passe à en profiter avant que tout ça ne se termine. " Matt prit une grande inspiration. Ok ! Il devait se calmer, ce qu’elle disait n’était pas entièrement faux. Il posa ses iris bleus dans ceux de sa femme et un sourire étira ses lèvres. " Il y a des moments je me demande comment j'ai fait pour avoir une femme aussi parfaite que toi. " Elle sourit avant de l'embrasser. " Peut être parce que tu es flic, ce qui me procure une sensation de sécurité et parce que ta demande en mariage enroulé sur la queue de notre chien était inattendu et originale. " Un fou rire s’échappa de Matthew, c'est fou à quel point elle arrivait à le faire rire alors qu'il y a que quelque secondes à peine il enrageait face à son père et n’avait qu'une envie, c’était de le frapper. " Il faudra remercier Pixie pour l'idée. En tout cas je suis content d’être ton mari. " La jeune mariée se mit à sourire et passa sa main dans les cheveux de son époux. " Et moi de t'avoir pour mari. Allons rejoindre les autres avant qu'ils n’aient peur que les stars de la fête ne soit parti en lune de miel alors que tout vient à peine de commencer. " Avec le sourire elle l'entraîna hors de la pièce et le ramena au buffet ou heureusement, son père n’y était plus. Et même s'il ne s'entendait pas avec son frère plus que ça, surtout qu'il suivait le chemin de leur père, ça lui faisait plaisir de voir que lui était encore présent avec leur mère.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ils avaient mis du temps avant d'y arriver mais enfin !!! Lisa était enceinte et sur le point d’accoucher, les derniers jours avaient été difficile pour elle et justement Matt avait tout fait pour lui rendre les choses plus agréable. Mais c’était une grossesse difficile et elle avait eu besoin de beaucoup de repos. Lorsqu’elle avait perdu les eaux, il l’avait emmené à l'hôpital où les médecins le firent patienter dans la salle d’attente. Matt fut rejoint rapidement par sa mère qui avait fait tout le chemin pour le soutenir des qu'il l’avait appeler. C'est l’estomac nouait de plus en plus au fur et à mesure que le temps avançait que Matt attendait, faisant les cents pas. " Monsieur Stevens ? " Le jeune homme se retourna avant de s'approcher de lui. " Oui ? Comment vont-elles docteur ? " Sa mère prit le bras de son fils et écouta attentivement le médecin. " Votre petite fille va très bien, c'est une coriace mais… " Matt haussa un sourcil, la peur le prenait déjà alors qu'il n’avait même pas encore prononcer la suite. " … votre femme n'a pas survécu à l’accouchement. Je suis sincèrement désolé. " Le jeune homme devint blanc d'un seul coup et sa mère le fit asseoir sur une chaise à côté avant de le prendre dans ses bras " Matt ? Respire… ça va aller, je suis là. On est tous là… pense à ta fille… à ta merveilleuse petite fille qui n'attend qu'une chose, c'est que son père vienne la voir et la prendre dans ses bras pour la protéger. " Il ne pleurerait pas… pas devant ce monde, pas devant sa mère… il devait aller voir Lisa, lui dire au revoir une dernière fois avant de s'occuper d'Elianor, et ensuite de la paperasse. « Je veux voir Lisa… »

Plusieurs heures plus tard, Matt était à la pouponnière et regardait Elie dans son berceau depuis un bon moment sans même oser la prendre dans ses bras. Elle était tellement petite… tellement fragile qu'il n’osait pas. Il venait de perdre sa femme et n'avait pas envie de casser cette nouvelle petite poupée qui rentrait dans sa vie. " Vous devriez la prendre vous savez. " Matt détourna les yeux pour regarder l’infirmière. " Je ne sais pas vraiment… je n'ai pas envie de lui faire du mal. " Elle s’approcha et sorti le nourrisson de son petit lit pour s'approcher de Matt. " Vous êtes son père, vous ne lui ferez pas de mal. Elle a besoin de sentir votre contact, ce sera très important pour elle vous savez. " Elle se mit à sourire et mit le bébé dans les bras de son papa. Une chose est sur … Matt ne sait plus où donner de la tête tellement les événements se bousculait dans sa tête mais il est amoureux de sa fille, amoureux de ses petites mains qu'il pourrait passer des heures comme ça, à l'observer. " Tu ressembles tellement à ta maman…" Il ne savait même pas comment continuer sa vie, sans sa femme, comment allait-il réussir à élever sa petite fille?


   
©️️ Rinema


....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : mon chaton
♢ dans la vie, je suis : institutrice

Message Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre - Matthew Stevens ♦ écrit Ven 21 Sep - 15:57
Bienvenue à toi, même si tu fais partie des grands manitous du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 1041
♢ à Portland depuis le : 02/03/2012
♢ j'ai actuellement : 27

Message Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre - Matthew Stevens ♦ écrit Dim 23 Sep - 14:26
Merciii jeune fille *-*, si tu es gentil tu auras du chocolat


....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre - Matthew Stevens ♦ écrit
Revenir en haut Aller en bas
Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre - Matthew Stevens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hannah:Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. (terminer)
» Bart - Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.
» DEREK (+) Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.
» Mohéni- Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre
» " Vous savez pas ce qu'il se cache derrière chaque personne. Chacun a ses problèmes même si ils en parlent jamais "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe Hug :: Montre nous ton visage! :: Parce que je veux tout connaître de toi... :: Welcome, babe!-
Sauter vers: