AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : avocat en droit criminel

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Sam 1 Sep - 21:36
Jasper Dehaan

 
♢ Nom › Dehaan, partagé avec sa grande famille. ♢ Prénoms › Jasper. ♢ Age › trente et un an. ♢ Date de naissance › le quinze avril. ♢ Lieu de naissance › portland. ♢ Situation familiale › célibataire, ainé d’une fratrie de quatre. ♢ Situation financère › moyenne. ♢ Métier › avocat en droit criminel. ♢ Groupe › the middle ♢ Célébrité empruntée › Jack Falahee

 
franc, rancunier, susceptible, courageux, têtu, ambitieux, protecteur, bordélique, sensible, sentimental.


(01) jasper est donc l'ainé d'une tribu de quatre enfants. on peut le dire, à la maison, ça ne restait jamais calme bien longtemps. son statut d'ainé ne lui garantissant en rien la sagesse qu'il aurait du avoir, c'était le premier à venir titiller ses cadets pour mettre un peu d'ambiance. (02) malgré sa volonté de dynamiser la maison, dans l'ensemble, jasper était un enfant plutôt calme, très observateur, un peu trop curieux parfois. toujours une question aux lèvres, toujours une envie de mieux comprendre le monde qui l'entoure. (03) l'école il aime bien. assez pour être un élève attentif, pour ne pas ressembler aux clowns du fond de la classe. loin d'être un élève parfait, il traine aussi des sales notes mais il s'en sort. (04) et puis, il y a eu elle. avec ses grands yeux verts, son sourire charmeur, comment il aurait pu lui résister ? mais ils n'étaient que des gamins, pas encore destiné à être ensemble, non, ça sera pour plus tard. (05) avocat. c'est ce qu'il veut être. il en est sûr, il ne se voit pas faire autre chose. c'est sûr que c'est différent de ces gosses qui veulent être pompier, astronaute ou encore aventurier, mais le gamin est déterminé. (06) il a été pris dans une grande école, loin de portland. longue période ou il a du se séparer de sa famille, pour étudier. il rentrait pour les vacances, appelait souvent la maison. parfois, lors de ses retours, il la croisait, la fille aux yeux verts, mais il ne lui a jamais rien dit. (07) diplôme en poche. sept années écoulés. il revient à portland, quitte définitivement les frasques de la vie étudiante. il se pose dans sa ville natale, trouve un cabinet qui veut bien de lui. jasper se trouve un don pour dénouer les affaires compliquées, pour délivrer l'indélivrable. il prend de ce que personne ne veut et ça lui va. (08) la fille aux yeux verts. maya. enfin, il a osé lui parler, alors qu'ils attendaient tous les deux leur café. elle l'a reconnu, le courant est bien passé. jasper pu enfin retrouver son souffle et se surprenant lui même, l'a invité à sortir. c'est qu'elle l'intimidait un peu, avec ses grands yeux et son sourire. (09) vieille habitude qu'il a pris avec maya, boire son café sur le petit balcon de leur appartement. vent, pluie ou neige, tant pis, il faut qu'il y aille sur ce balcon, ça lui fait du bien. (10) quatre ans de vie commune, subitement interrompue par une tumeur maligne. ils auraient rien pu faire, rien. alors jasper, il était là, jusqu'à ce que ses yeux se ferment, jusqu'à ce que sa main ne puisse plus tenir la sienne.
Derrière l'écran
♢ Pseudo IRL › mon prénom ? Emma What a Face ♢ Age › ♢ Autre › écrire ici ♢ Autre › écrire ici ♢ Autre › écrire ici ♢ Autre › écrire ici
 
©️️ Rinema


Dernière édition par Jasper Dehaan le Dim 2 Sep - 10:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : avocat en droit criminel

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Sam 1 Sep - 21:37
Mon histoire

   

Le déni - Toujours le même réflexe. Il est dans son lit. Ses yeux s'ouvrent, sa main tâtonne à l'aveugle la place à côté de lui. Il soupire. C'est toujours aussi douloureux. C'est la même sensation à chaque fois. Un déchirement, c'est fulgurant et ça le brise petit à petit. Son cœur se serre, son esprit s'envole et son corps se lève, sans même qu'il n'en ait donné l'ordre. Ses pieds le guident à travers l'appartement. Aucun bruit, juste ceux de ses pas lourds sur le sol blanc. Il a trop de souvenirs d'eux dans cet appartement. Rien que dans cette cuisine. Rien qu'en mettant la capsule dans la machine à café, rien qu'en se saisissant de cette tasse qu'elle adorait. Rien qu'en détaillant le plan de travail. Chaque gestes qu'il fait lui est associé. Et c'est douloureux. Parce qu'elle n'est pas là, elle n'est plus la. Elle a été là, pleine de vie, toujours souriante. Lui aussi souriait, ils souriaient ensemble, parce qu'ils s'aimaient. Elle a souris jusqu'à la fin. Dans cette chambre d'hôpital, entre les bruits incessants de cette machine reliée à son cœur et les sanglots de sa famille. Elle lui a souris, jusqu'à ce que ses paupières se ferment sur ses yeux verts. Lui n'a pas pleuré. Il a imploré, il a supplié, il a crie, il a détesté la terre entière mais jamais il n'a pleuré. Parce qu'il voulait se montrer fort. Ce n'était pas lui qui souffrait sans cesse. Il voulait se montrer fort pour qu'elle sache qu'il était avec lui. Ce n'est qu'après, bien après que ses yeux ont débordé, que son esprit s'est déconnecté et qu'il l'a pleuré. Sa tasse dans sa main, il marche en direction du salon. Son corps se pose dans le canapé tandis que sa tête et à mille lieux d'ici. Ils avaient des projets ensemble. Un mariage. Des enfants. Être heureux. Ils ont été heureux, pendant quatre ans, ils ont été les plus heureux du monde. Ils se voyaient déjà vieillir l'un avec l'autre, mais le destin en avait décidé autrement. Il est en colère contre le destin. Il le hait ce destin, de les avoir séparé. De l'avoir fait souffrir. De l'avoir cassé. Il aurait voulu y échapper, mais rien ne lui échappe au destin. Il porte sa tasse à ses lèvres, à peine le temps de boire une gorgée qu'un de ses nombreux souvenirs l'assaillent. Ils étaient enlacés sur ce canapé. A se promettre monts et merveilleux sur l'avenir. Des larmes commencent à se former aux coins de ses yeux. Il renifle, s'accuse de pleurer. Il pose sa tasse, tremblant de tristesse. Il a trop peur de la lâcher, cette tasse qu'elle aimait tant. Il a trop peur de briser quelque chose qui lui appartenait. Sa manche vient essuyer les larmes qui roulent sur ses joues. Son corps se redresse et se lève pour déambuler dans l'appartement vide. Il retourne dans leur chambre. Il se souvient encore de la sensation de leurs deux corps enlacés. De sa chaleur combiné à la sienne, de ses yeux amoureux à chaque fois qu'elle lui disait "je t'aime", de chaque baiser brûlant qui parcouraient sa peau et de chaque caresse rempli de tendresse. Il ouvre la grande armoire. Il en sort un de ses vêtements. Ce gros sweat dans lequel elle adorait se cacher. Ses lèvres laissent échapper un sourire tandis qu'il presse le vêtement contre lui. Il y enfouit son nez, recule et bascule sur le grand lit. Il a presque l'impression qu'il la serre dans ses bras. Il inspire profondément son parfum, essaye de se rappeler la sensation de passer sa main dans ses cheveux, dans sa nuque ou simplement sur sa peau. Ça lui manque. Il est roulé en boule sur le lit. Il repense au destin qui les a cruellement frappé. Il se sent submergé, envahi. Les larmes affluent, elles sont rapidement essuyées par le tissus qui recouvre son visage. Ses yeux se ferment. Il pense. Il rêve d'une autre vie, d'un ailleurs ou ça serait possible. D'un ailleurs ou il entendrait toujours sa voix. Pas comme maintenant où il se dit "Non, elle n'est pas la" et qu'il repart dans son lit.

La colère - Il crie, il hurle. Contre tout le monde, contre sa famille avec qu'il était si proche. Contre sa famille qu'il ne peut voir car c'est trop douloureux. Contre lui même, d'avoir été impuissant. Il s'isole de plus en plus, il ne sort plus, ne se rase plus, à complètement oublié l'existence d'un coiffeur et oublie complètement qu'il a une famille. Il bosse chez lui, envoie d'autres personnes pour faire ces plaidoiries qui lui tiennent pourtant si à cœur. Il ne peut pas. Il ne peut pas se confronter à ces salauds qui tuent, qui proclament une innocence auxquelles il ne croit plus. Sa porte reste fermé, il se nourrit exclusivement de pizzas qui commencent à s'entasser un peu partout chez lui. Il ne reste rien du Jasper d'avant il a été balayé en même temps que ses dernières larmes. Il a été cassé, jeté, en même temps que son cœur s'est brisé.

L'expression - Il a fini par se faire déterrer de sa tanière. Il fallait qu'il en parle, qu'il apprenne à vivre dans un monde civilisé, même si c'est un monde ou elle n'existe plus. Il n'arrive toujours pas à dire son prénom, il aurait l'impression de profaner quelque chose de sacré. Sa fratrie le force à sortir, sa mère vient lui rendre visite. Il est allé présenter ses excuses à sa belle mère et à son beau père. Il s'est excuse pour tout, à la fois pour lui et pour sa colère. Ses parents l'ont détaillé avant de le serrer dans ses bras. Ils avaient perdu une fille mais ils venaient de retrouver un fils. Il pensait avoir le cœur plus léger, il pensait pouvoir relever la tête. Il sortait, finissait par se noyer dans l'alcool. Il riait, finissait dans le lit d'autres hommes, d'autres femmes, des inconnus, chose qu'il n'avait jamais fait avant. Il s'est rase, est retourné au bureau qui croulait sous les dossiers. Il a tenté de se reprendre en main. Il croyait avoir tourné la page.

La dépression - L'anniversaire de leur rencontre. Encore trop douloureux, c'est arrivé trop vite. Tout seul, il est allé à sa tombe. Il l'a détaillé, a prononcé son prénom à voix basse avant de le crier. Trop. Il dégringole, se fracasse, se recasse, les fragments recollés ne tenaient pas assez. Il sent ses jambes se dérober. Il s'écroule au sol et s'autorise à pleurer. Il retombe dans ses pensées noires, il déprime. Les résolutions partent en fumée, il fuit. Il retourne dans tout les endroits où ils sont allé ensemble. Horrible impression, douloureux sentiments, sourire nostalgique et envie de réparation. Mais c'est pas aussi simple que ça. On l'emmène voir un psy. Il parle peu mais le peu parlé suffit. Il semble réparé, reconstruit, prêt à refaire quelque chose de sa vie. Même s'il a peur, énormément peur qu'il rebascule. Il s'est remis à fumer, sur son petit balcon ou ils avaient l'habitude de se murmurer leurs avenirs et à célébrer l'amour. Ils criaient au monde entier qu'ils s'aimaient du haut de ce balcon. Il y passe des jours entiers sur ce balcon, allongé à même le sol. Parfois il ouvre les yeux, regardent le ciel et se dit que c'est pas la peine qu'il se donne au temps de peine. Mais il y reste sur son balcon, il y tient. Il sait que le jour où il se lèvera, c'est qu'il sera prêt à tourner la page. Sans l'oublier.

L'acceptation - Il marche dans la rue, ce trajet qu'il a déjà fait des centaines de fois pendant sa petite vie. Il est seul et il sourit. Il se rappelle de leur premier rendez vous. Mais il ne hurle pas. Il ne pleure pas. Il ne déprime pas. Il contemple tout ça d'un œil bienveillant. De cet œil qui se dit "je ne regrette rien". Il entre dans son bureau d'avocat des causes perdues. Plus au temps de dossiers entassés. Une photo d'eux trône. Il l'aimera toujours, il ne peut pas s'en empêcher. Il n'est pas prêt pour une autre histoire d'amour, il aurait trop peur de se faire juger par lui même. Il a repris sa vie en main. Il le sait quand il s'assoit, souriant sur sa chaise de bureau. Il le sait quand il reçoit cette appel de son et qu'il lui raccroche au nez sans ménagement. Il le sait quand il rigole à une blague. Il le sait quand son regard croise le sien dans la photo. Il le sait parce que c'est ce qu'elle aurait voulu.

   
©️️ Rinema
t


Dernière édition par Jasper Dehaan le Dim 2 Sep - 10:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 309
♢ à Portland depuis le : 26/12/2011
♢ je vis avec : ma famille
♢ dans la vie, je suis : lycéenne

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Sam 1 Sep - 21:39

jack est tellement beau! c'est un très bon choix!
en tout cas bienvenue et bon courage pour ta fiche!



love is love ☂️ ""c'que je veux dire c’est que la famille c’est inévitable, c’est comme les impôts ou la mort."" ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 8535
♢ à Portland depuis le : 21/12/2011
♢ je vis avec : my husband, his son...oh, and my unborn child
♢ dans la vie, je suis : owner of a coffee shop/library

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Sam 1 Sep - 21:44
Je plussoie tellement! Bienvenue dans la famille et bonne chance pour la rédaction de ta fiche! N'hésite surtout pas si tu as besoin de quoi que ce soit



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grouphug.forumgratuit.org

avatar
♢ family dramas : 30
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : les Byers
♢ dans la vie, je suis : lycéen

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Sam 1 Sep - 21:45
le beau Jack

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 1034
♢ à Portland depuis le : 02/03/2012
♢ j'ai actuellement : 26

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Sam 1 Sep - 21:58
Bienvenue
Hâte d'en savoir plus sur ce personnage, en tout cas bon choix d'avatar, j'aime Jack


....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 23
♢ à Portland depuis le : 01/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : avocat en droit criminel

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Dim 2 Sep - 10:29
Merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 8535
♢ à Portland depuis le : 21/12/2011
♢ je vis avec : my husband, his son...oh, and my unborn child
♢ dans la vie, je suis : owner of a coffee shop/library

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit Dim 2 Sep - 10:36
J'aime énormément ta fiche, et ta plume aussi! J'ai tellement de peine pour Jasper!
En tout cas, je te valide avec plaisir!



"We accept the love we think we deserve"


You’re my friend! You’re my oldest friend. You’re the girl that I’ve loved longer than I can remember. Whatever wall you wanna put up, I know that still means something to you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grouphug.forumgratuit.org

Contenu sponsorisé

Message a lovely night. (jasper) ♦ écrit
Revenir en haut Aller en bas
a lovely night. (jasper)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» the mysterious explorations of Jasper Morello
» Jasper & Alice Forever
» Perfect night ♪
» Lovely une nouvelle jument
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe Hug :: Montre nous ton visage! :: Parce que je veux tout connaître de toi... :: Welcome, babe!-
Sauter vers: