AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 17:06

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
"Rappelle moi pourquoi t'es dehors à cette heure-ci, et surtout par ce temps?" Assise dans le métro, je regarde l'extérieur un instant. C'est vrai, il fait un temps plus que pourri. La pluie s’intensifie de minutes en minutes et je vois déjà des éclairs au loin. Magnifique!  "Parce que, je le répète encore une fois: le patron a absolument besoin du dossier Ford pour pouvoir préparer son rendez-vous de lundi. Ce client pourrait nous rapporter beaucoup et ce ne serait pas luxe de le compter parmi nous." J'entends ma colocataire soupirer à l'autre bout du fil. "Et le fait qu'on soit samedi soir, personne n'en a rien à faire? J'veux dire, il peut pas penser à autre chose qu'au boulot? Et puis c'est peut-être même pas légal qu'il te demande de te déplacer jusqu'au bureau pendant ton jour de congé alors qu'il pourrait simplement lever ses fesses, sortir de son bureau et aller chercher son dossier tout seul comme un grand!" Je mordille ma lèvre, détournant le regard pour le poser au sol, gênée. "...En fait, je suis déjà passée au bureau. Graham n'y est pas, c'est pour ça qu'il m'as appelée. Je suis en route pour aller chez lui, là." Silence à l'autre bout du fil. Pesant, le silence. Je grimace et passe une main dans mes cheveux, le dossier sagement posé sur mes genoux, dans une pochette épaisse et scellée. "Excuse moi, je pense que j'ai mal compris. J'ai cru entendre que ce tordu t'avais demandé de venir jusque dans sa baraque qui se trouve à l'autre bout de la ville alors que t'as pas de voiture et qu'il fait un temps pourri." Merci de mettre les pieds dans le plat. J'ouvre la bouche pour lui répondre, mais rien ne sort. Face à ma répartie apparemment partie en vacances, mon amie soupire. "Je vois. Tu es soit trop gentille, soit une idiote. Je ne sais pas encore." "Je vais bien, d'accord? Ce n'est qu'un petit détour. Je serais rentrée avant vingt et une heure, promis!", répondis-je avec confiance. "T'as plutôt intérêt, parce que tu m'as promis un marathon Harry Potter alors je compte sur toi pour respecter ta parole!" Je souris. Effectivement, voilà des semaines que j'ai fait cette promesse. "Je serais là. Bon, j'arrive au terminus, je vais devoir marcher jusque chez lui. Je te rappelle quand je pars." "Si a vingt et une heure et une minutes t'es pas à la maison, je te considère portée disparue, je te préviens!" C'est en riant que je raccroche et me lève, me préparant à sortir du métro, puis surtout à affronter les éléments. Le reste du chemin n'est pas si long: quelques minutes, pendant lesquelles je cours pour essayer d'échapper à la pluie qui tombe sans discontinuer. Mais soyons honnête, c'est peine perdue. Après seulement quelques secondes je suis déjà totalement trempée. Mes vêtements semblent être une seconde peau tellement ils sont plaqués contre la moindre parcelle de mon corps et mes cheveux sont plaqués contre mon visage, mes épaules et mon dos. D'ailleurs, je n'ose même pas penser à l'état de mon maquillage, à ce stade là... Heureusement, j'arrive assez vite, ne prenant même pas le temps d'admirer le paysage magnifique qui borde les immenses propriétés et maisons. Le quartier est clairement riche, et totalement déserté vu le temps. Au loin, l'orage gronde et semble même se rapprocher, ce qui ne me rassure pas du tout: je déteste le tonnerre. Une fois devant l'entrée, je passe le portail ouvert, puis me retrouve bientôt dans l'allée. La porte d'entrée et immense et ne peut que me laisser imaginer l'intérieur de la maison. Impatiente et frissonnante à cause du froid, je frappe contre le bois de la porte. Le dossier est sous ma veste que j'ai retirée pour pouvoir le protéger de l'eau: j'espère qu'il n'a pas été endommagé. Finalement, la porte s'ouvre sur un homme d'un certain âge. Il est très bien habillé, tiré à quatre épingles et me toise de haut en bas d'un air étrange. Je m'éclaircit la gorge et lui offre un sourire gêné. "Bonsoir, excusez moi de vous déranger. Je suis Grace, l'assistante de monsieur Porter: il m'as demandé de lui apporter un dossier important." Il me dévisage encore un instant, avant de s'effacer pour me laisser entrer. Et comme je l'imaginais, l'intérieur est aussi beau et spacieux que l'extérieur. "Restez ici", me demande l'homme avant de faire volte face et de s'éloigner jusqu'à ce que je le perde de vue. Surprise, je ne bouge pas et reste même les bras ballants, trempée et glacée jusqu'aux os, le dossier enveloppé et protégé plaqué contre ma poitrine. Et bien, on dirait que son personnel de maison est aussi aimable que lui...C'est rassurant.
code by bat'phanie


Dernière édition par Grace Christensen le Dim 23 Sep - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 17:11

through the rain
Grace & Graham


Graham sortait tout juste de la douche lorsque son maître d'hôtel toqua à la porte de sa chambre, patientant quelques minutes avant d'ouvrir la porte, sans pour autant rentrer dans la chambre de son patron. Graham connaissait Charles depuis presque vingt-ans désormais, quand il était rentré au service de son père et ce dernier l'avait suivi lorsqu'il avait hérité d'une des propriétés familiales quelques années auparavant. Les deux hommes se connaissaient très bien mais le maitre d'hôtel restait professionnel bien qu'il n'hésitait pas à dire le fond de sa pensée à son jeune patron lorsqu'il en ressentait le besoin ou qu'il le jugeait nécessaire. Graham venait de passer son pantalon, sortant de la douche, lorsque Charles avait ouvert la porte. "Monsieur, miss Christensen est dans l'entrée...enfin elle dégouline dans l'entrée si je veux être plus précis." Graham releva la tête vers Charles, fronçant des sourcils avant de remarquer l'orage qui rugissait dehors. Lorsqu'il l'avait appelée plus tôt, il ne s'était pas aperçu de la météo et de son état déplorable. Il avait du déplacer un rendez vous juste avant de l'appeler et avait besoin du dossier pour pouvoir se familiariser avec mais n'avait pas le temps de se rendre au bureau à cause d'une soirée mondaine se déroulant se soir, bien qu'au vu du temps, il y avait des chances pour qu'elle soit annulée. "Ah en effet oui...préparez la salle de bain de la chambre d'amie qu'elle puisse se raffraichir, et des serviettes." demanda t'il, récupérant un tshirt avant de se diriger vers Charles. "Monsieur je pense que ça ne sera pas suffisant, elle est trempée, jusqu'aux os." reprit il, suivant le brun dans le couloir. "Eh bien, sortez des vêtements de mon placard qui pourraient lui aller." "Bien monsieur, je vais préparer tout cela." répondit Charles qui s'arrêta pour rejoindre un autre couloir. Graham lui continua jusqu'à l'entrée et ne réalisa qu'un peu tard qu'il n'avait pas remit son tshirt. Il se dépécha de le faire mais Grace pu découvrir qu'il avait quelques tatouages sur son torse. Il remarqua alors son état et réalisa que c'était par sa faute si elle se retrouvait ainsi et se sentit coupable.  Notamment lorsqu'il réalisa qu'elle avait enlevé son manteau pour protéger le dossier qui était la seule chose sèche. "Oh mon dieu Grace je suis...désolé." dit il, se dirigeant vers elle pour prendre le dossier qu'il posa sur un des meubles de l'entrée. Son maitre d'hotel revint alors, une grande serviette dans les mains qu'il tendit à Graham. Ce dernier le regarda, surprit mais Charles fit comme si de rien n'était et le brun enveloppa alors Grace dans la serviette. La pauvre, elle était toute trempée et son maquillage...mieux valait ne pas faire de commentaires. "Charles vous a préparé la salle de bain pour que vous puissiez vous changer...et je vais vous faire préparer quelque chose de chaud à boire..." dit il, se tournant vers son maitre d'hotel qui acquiesça et qui se dirigea vers Grace, posant une main dans son dos mais sans la toucher. "Suivez moi mademoiselle Christensen." dit il alors que Graham récupérait le dossier. Il retira la veste trempée qu'il suspendit sur le porte manteau avant d'emmener le dossier vers son bureau. Ce fut là que le retrouva Charles quelques minutes après, son regard trahissant ses pensées. "Miss Christensen est dans la salle de bain, je vais lui préparer une boisson chaude, souhaitez vous quelque chose monsieur ?" Graham secoua la tête. "Non merci, appelez un taxi pour Grace, à mes frais pour qu'il la raccompagne chez elle." "Malheureusement ça ne sera pas possible, certaines routes sont bloquées par la pluie, d'ailleurs la soirée est annulée je viens d'avoir le message. J'ai bien peur que miss Christensen soit bloquée ici..." répondit il, avant de s'éloigner pour préparer la boisson demandée par Grace quand il l'accompagnait dans la salle de bain. Graham soupira, réalisant qu'il allait devoir passer du temps avec son assistante hors du travail, chose qui ne leur était jamais arrivé jusqu'à maintenant. Lui qui avait voulu mettre une ligne claire entre le travail et le privé, comment allait il faire maintenant ? Il soupira à nouveau, s'installant à son bureau pour commencer à lire le dossier ramené par la rousse même si son attention était tout ailleurs...
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 17:13

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Le temps me parait assez long alors que je reste plantée là comme une abrutie dans l'entrée. Mes vêtement gouttent sur le sol impeccablement nettoyé et propre, et j'en viens à me demander ce que je fais encore là. Pourquoi le majordome n'a-t-il pas pris simplement le dossier avant de me laisser partir? Ce n'est pas comme si je tenais particulièrement à voir mon boss dans son habitat naturel, de toute manière... Mais soit. Je profite de l'absence de toute vie autour de moi pour regarder l'architecture et les murs. Je savais déjà que la famille Porter était riche. Mais à ce point? Non, j'étais loin du compte, manifestement. Surtout en sachant qu'il est possible de faire rentrer l'intégralité de ce qui se trouve dans mon appartement dans ce seul hall d'entrée. Ça calme, ça c'est clair! Puis je sors mon téléphone, regardant l'heure. Il est encore loin de vingt et une heure, heureusement: il manquerait plus que ma coloc' panique et envoie les flics ici pour s'assurer que je suis encore bien en vie! Et je sais parfaitement qu'elle en serait capable, sachant que parfois elle est complètement allumée. Finalement, j'entends des pas se diriger dans ma direction et lève les yeux, pour tomber sur une vision que je n'aurais jamais cru avoir. Graham Porter torse nu. Le torse quasiment couvert de tatouages et superbement bien dessiné, je dois au moins du accorder ça. Me sentant tout de suite gênée de l'avoir détaillé ne serais-ce qu'une seconde, je détourne le regard et il passe enfin un t-shirt tout en s'approchant de moi. Et là, une autre nouveauté: il s'excuse, en ayant l'air de vraiment se soucier de moi. J'en reste d'ailleurs surprise, tellement que je laisse attraper ma veste et le dossier sans rien dire. "C'est...c'est rien.", répondis-je avant de me rendre compte que je claque légèrement des dents. D'accord, le moment peut-il être plus gênant? Graham passe une serviette immense autour de moi pour que je puisse me sécher et m'apprends que je vais pouvoir me changer dans une chambre. J'ouvre la bouche pour refuser poliment en disant que je préfère rentrer chez moi, mais le majordome -apparemment prénommé Charles-, m'intime d'avancer et je n'ai pas d'autres choix que de le suivre. Et là, je me sens comme projetée dans un autre monde. Un monde où je ne pense pas vraiment avoir ma place. Etant plutôt modeste niveau cadre de vie, j'ai toujours un peu de mal avec l'argent. Et son trop plein s'entend. Du coup, de marcher dans ces vastes couloirs, de voir les objets certainement précieux et tout ça...oui, ça me met un peu mal à l'aise. "Voici la salle de bain qui a été préparée pour vous. Des vêtements pour vous y ont été installés. Que désirez vous boire une fois prête?", demande Charles en s'arrêtant devant une porte close. Un peu perdue, je regarde de tous les côtés, comme si je cherchais un échappatoire, avant de soupirer.  "Un thé, ce serait vraiment gentil." Il acquiesce, et alors qu'il tourne les talons, je poursuit: "Merci, Charles. Vous auriez pu simplement prendre le dossier et me renvoyer chez moi. Alors, merci" Il s'arrête une micro seconde et je jure voir ses épaules se détendre avant qu'il ne poursuive sa route. De mon côté, j'entre dans la salle de bain: elle est aussi immense que ma chambre. Encore une fois, tout est dans la démesure, mais je dois avouer qu'elle est vraiment magnifique! Je me débarrasse alors sans attendre de mes vêtements trempés et les dépose dans l'évier, avant de revêtir les vêtements posés pas très loin. C'est en dépliant le premier bout de tissu que je remarque qu'il s'agit d'un pull léger à manche longue. Il est magnifique, et quinze fois trop grand pour moi, surtout. Ce qui veut dire qu'il appartient à mon patron. Mes yeux s'écarquillent: est-ce que je dois vraiment accepter de porter les fringues de mon boss?! Puis je me rends à l'évidence. Quel autre choix est-ce que j'ai? Avec le haut, il y a également un jogging assez épais mais heureusement pas trp ample: au moins je n'aurais pas l'air d'une gamine essayant les fringues de son père! Puis je me prépare simplement en veillant à replier les manches et tout ce qui peut être trop grand ou long. Je rattrape ensuite les dégâts de mon maquillage et de ma coiffure pour ensuite sortir de la pièce dans un état plus ou moins présentable. Dieu merci! Mais maintenant, où aller?! Il me semble que Charles m'avait indiqué d'aller jusqu'à la cuisine. Cuisine, que je mets plusieurs minutes à trouver tellement d'endroit est grand. Je suis accueillie par Charles himself et une femme qui est apparemment aux fourneaux. Elle est de ces personnes qui mettent tout de suite à l'aise. Des mamans en puissance et rien qu'en la voyant, je peux déjà jurer qu'elle a des enfants à elle, voir même des petits enfants. Elle me salue joyeusement et se présente avant de me dire de m'asseoir à table Un thé fumant m'attends, comme prévu et je l'accepte avec plaisir.  "Je ne vais pas vous déranger longtemps, dès que j'ai fini ma tasse, j'appellerai un taxi." Charles me lance un regard surpris avant de m'apprendre que les routes sont presque toutes impraticables et que je devrais rester là. Sérieusement?! Pourquoi est-ce que le destin me déteste à ce point?! Je soupire et passe une main dans mes cheveux. Je termine mon thé rapidement et me lève. "Si je suis coincée ici, autant me rendre utile. Où est Mr Porter?" Charles échange un regard avec la cuisinière, de plus en plus étonné. Quoi?! "Vous savez...Monsieur est assez...contrarié, dirons nous. A cause du dossier, du travail qu'il doit du coup faire à la dernière minute. Peut-être est-ce plus sage pour vous de rester là jusqu'à ce que tout se calme." Malgré moi, j'éclate de rire et secoue la tête. "Il ne s'agit que de ça? Croyez moi, je sais gérer "Monsieur" et ses sautes d'humeur. Son bureau?" Il m'indique la direction comme si c'était là le dernier endroit sur terre que je verrais avant d'être aspirée dans l'antre du démon et je me mets en route après les avoir remercié chaleureusement. Heureusement, je ne mets pas longtemps à trouver le bureau de mon boss, et frappe à la porte entre ouverte. Là, il me parait beaucoup plus familier, avec son air à la fois soucieux et concentré. Il lève finalement les yeux et me vois. "Excusez moi de vous déranger. Est-ce que je peux me montrer utile? Pour le dossier, je veux dire. Je l'ai un peu étudié en venant jusqu'ici." Normalement, je n'aurais même pas dû poser les yeux dessus, mais mon ancien patron me demandais parfois mon avis sur certains dossier, sachant très bien les envies que j'avais d'avancer dans le métier de manager. Je suppose que j'ai gardé l'habitude, malgré le changement de hiérarchie.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 17:14

through the rain
Grace & Graham


Graham était entrain de consulter le gros dossier pour se préparer, il en aurait presque oublié que Grace était encore là. Surprit en entendant des coups frappés à la porte il leva la tête de son dossier, découvrant son assistante qui portait ses vêtements. Il se figea un instant, la chose étant soudainement bien trop domestique. Comme si Grace avait passé la nuit chez lui et qu'il lui avait offert ses vêtements pour la journée. Il bugga d'ailleurs et n'entendit pas sa phrase à tel point qu'il dut lui demander de répéter. Il secoua la tête à sa proposition, se sentant déjà assez coupable de l'avoir fait venir jusqu'ici et qu'elle soit donc coincée avec lui chez lui. "Non c'est gentil de votre part mais vous êtes déjà venue jusqu'au bureau alors que c'était votre jour de congé, vous avez le droit de vous reposer." répondit il, avant de réaliser qu'elle allez probablement s'ennuyer d'autant qu'elle n'était pas chez elle. "Vous pouvez vous relaxer dans le salon ou dans la bibliothèque si vous le voulez." Il se tourna pour regarder l'heure avant de se tourner vers elle. A nouveau voir Grace dans ses propres vêtements le toucha plus qu'il ne l'aurait imaginer mais il se força à réprimer ce que cette vision provoquait en lui. "Le repas devrait être servit d'ici une demie heure, si vous avez des allergies n'hésitez pas à le dire à Charles et Lucie, ils vous prépareront autre chose." reprit le brun, ne pouvant cependant détacher son regard de la jeune femme. Il allait devoir se reprendre, parce que vu la météo, elle allait sûrement dormir ici également et il ne pouvait pas se comporter en patron pervers. "Et si vous avez besoin du téléphone, n'hésitez pas à demander à Charles. Je vous verrais tout à l'heure." dit il se replongeant dans son dossier. Avoir l'aide de Grace aurait été très bien, mais il craignait que son attention soit dirigée vers son assistante et non pas sur le dossier et ça il ne pouvait se le permettre.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 17:17

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Graham me regarde bizarrement d'abord, et je n'ai pas le temps de me demander pourquoi, parce qu'il reprend son visage sérieux. Malgré le fait que j'ai dû me répéter, il parait serein et presque...étrange. Même si je sais qu'il est en train de travailler, il est dans un endroit totalement différent de celui du cadre du travail. Ce bureau là est étrangement plus spacieux et plus grand: très beau aussi, à l'instar de tout le reste de la maison. Puis il refuse poliment mon aide, me disant que j'en ai déjà assez fait et que je devrais être en congé. Oui, je confirme! Je devrais être devant un marathon Harry Potter en ce moment, en train de boire des cocktails et de manger des burgers et du popcorn! Mais bon, je suppose que ce ne sera que partie remise, malheureusement. Puis quand il mentionne une bibliothèque, je me sens tout de suite intéressée. Je m'imagine tout de suite l'immense pièce tout droit tirée du dessin animé la belle et la bête, et la curiosité monte soudainement. "Très bien...C'est gentil, merci. Et merci aussi pour les vêtements.", répondis-je finalement en triturant une des manches du pull beaucoup trop grand pour moi. Mais j'aime l'odeur de la lessive imprégnée dessus, ainsi que la matière qui me tiens chaud et me donne comme un sentiment de sécurité assez étrange. Après lui avoir offert un sourire gêné, je tourne les talons pour reprendre le chemin de la sortir, avant de m'arrêter et de faire volte face. "Vous ne devriez pas accepter la close trois, alinéa huit.", dis-je avant même de me rendre compte de ce que je suis en train de faire. "Acteur connu ou non, il essaie de baisser de dix pourcent nos honoraires et ses exigences sont beaucoup trop élevées. C'est étrange, d'ailleurs." Bon sang, Grace: la ferme! Je ne devrais absolument pas avoir mon mot à dire sur un contrat! Surtout de cette ampleur! "Je pense qu'il essaie de démarcher plusieurs agences comme la nôtre, juste pour voir laquelle aura assez de culot de refuser ses attentes." Je détourne le regard un instant, avant de le reposer sur Graham. "Je suis sûre que si vous lui dites non, il signera dans la seconde qui suit, sans se poser de questions. Les gens comme lui ne cherchent pas des agents qui lui diront amen à tout, mais qui au contraire, seraient prêts à aller contre ce qu'il demande si c'est beaucoup trop élevé." Puis je n'attends pas de me ridiculiser plus longtemps et sort de la pièce, le coeur battant à tout rompre. C'est moi, où est-ce que je viens de dire à mon patron comment faire son boulot?! Une fois la porte fermée derrière moi, je m'appuie dessus et ferme les yeux, combattant l'envie de frapper mon crâne contre le bois tellement je me sens stupide. "Mademoiselle Christensen?" Je sursaute, une main sur mon coeur et voit Charles tout près de moi. "Vous m'avez collé une de ces trouilles! Et s'il vous plait, appelez moi Grace, par pitié." Il ne me réponds pas, me dévisageant quelques instants. "Vous m'en voyez désolé. Avez vous besoin de quelque chose?" Je secoue la tête. "C'est gentil à vous, mais non je n'ai...En fait, si. Vous pourriez m'indiquer la direction de la bibliothèque? Mr Porter a dit que je pouvais y aller avant le dîner." D'accord, cette conversation en elle même défie les lois de la normalité pour moi, mais autant y aller carrément! Charles perd une nouvelle fois son air pincé et me demande de le suivre. Nous ne marchons pas longtemps, avant qu'il ouvre une double porte. Et comme je l'avais imaginé, la pièce est plus qu'immense. Elle est géante, spacieuse et magnifique. Les murs regorgent de livres de toutes les tailles, de toutes les époques. Certains sont même en vitrine et je devine qu'ils doivent être soit très ancien, soit des premières éditions. Charles me laisse seule ensuite et je me met à parcourir les rayonnages d'un air émerveillé. Ce serait possible que j'emménage dans cette seule pièce pour toujours?! C'est littéralement le paradis pour moi! Le sourire aux lèvres, je prends un livre au hasard dans la partie des ouvrages en français et vais m'installer sur l'un des énormes fauteuils apparemment douillets et confortables, le livre entre les mains. Je ne sais pas vraiment combien de temps je reste ici, mais j'en oublie l'endroit où je me trouve réellement, ainsi que les vêtements que je porte: et surtout le fait que j'ai totalement oublié de téléphoner à ma colocataire, qui va très certainement me tuer.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 17:19

through the rain
Grace & Graham


Graham releva la tête vers Grace à ses remerciements, lui offrant un petit sourire. Il la remarqua entrain de tirer sur la manche de son pull et détourna rapidement le regard pour se reconcentrer sur le dossier devant lui. Futur gros client qui souhaitait changer de représentants, son ancienne équipe n'ayant pas été satisfaisante et autant dire que si le brun parvenait à le faire signer chez eux, ce serait une très grande avancée pour l'entreprise. Il n'eut cependant le temps de lire que quelques lignes, Grace revenant et évoquant une partie du contrat. Graham l'écouta sans dire un mot et si dans d'autres circonstances il l'aurait sûrement envoyée sur les roses en lui disant qu'il savait faire son travail, ici il n'en eut même pas l'idée. Et avant qu'il ait pu dire quoi que ce soit, Grace quitta son bureau, laissant Graham seul avec ses pensées. Sa logique tenait, et ce n'était pas la première fois que Graham voyait de telles exigences chez un client qui se servait de cela pour jauger une agence. Il reprit la lecture du dossier, retrouvant le fameux alinéa et un sourire étira ses lèvres. Il en vint aux mêmes conclusions que la jolie rousse et nota sur son cahier des notes pour son rendez vous de lundi, en ajoutant à la fin la possibilité que Grace l'accompagne sur ce rendez vous. D'ordinaire elle restait au boulot mais elle avait eu le bon instinct, il semblait normal à Graham qu'elle fasse partie de la réunion. Il venait à peine de finir quand des coups se firent entendre et que la porte s'ouvrit sur son maitre d'hotel. "Le dîner est prêt monsieur, miss Christensen est dans la bibliothèque. Je vais aller la chercher." dit Charles mais Graham se leva et l'interpella. "Heu non laissez moi faire je...j'y vais." dit il, ignorant le regard de son employé qui ne le connaissait que trop bien pour rejoindre la bibliothèque non loin de là. Il y entra et découvrit Grace entrain de lire, confortablement installée sur un des fauteuils. Il la regarda quelques instants, elle semblait plongée dans son livre et pour ne pas lui faire peur, il toqua contre le chambranle de la porte avec douceur. "Le repas est prêt Grace, mais si vous voulez je peux vous faire apporter un plateau ici pour que vous puissiez continuer à lire." offrit il à la dernière minute s'imaginant qu'elle ne voudrait probablement pas manger avec lui mais qu'elle s'en sentirait obligée parce qu'il l'hébergeait pour la nuit...
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 17:20

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Le livre que j'ai emprunté est génial. Tellement d'ailleurs, que j'ai déjà lu pas mal de chapitres en un temps record, ne voyant pas vraiment le temps passer. Alors que je me sentais mal à l'aise dans cette immense maison, cette pièce a sur moi un effet apaisant, bizarrement. Je ne saurait pas vraiment l'expliquer, mais il est vrai que je me suis toujours sentie à ma place autour de livres. Percer leurs secrets, en découvrir les contenus...Oui, ça a toujours été plus mon truc que les relations humaines. Finalement, des petits coups me tirent de ma lecture et en levant les yeux je découvre Graham dans l’encadrement des portes. Il ne porte pas ses costumes de tous les jours, et cela me force à le voir différemment. Ici, j'ai un peu de mal à me souvenir qu'il est un homme normal, et non pas seulement celui qui me pourrit la vie au quotidien. Comme par exemple en me demandant d'aller chercher un fichu dossier un samedi alors que je suis censée être chez moi, pendant ma journée de congé. Mais ici, il ne se montre pas sec ou dédaigneux comme je l'aurais pensé. Il n'a pas pas ce regard dur, cette voix si exigeante. Il semble même...normal. Et c'est effectivement ce qui me fait bizarre! Avant que je ne puisse dire ou faire quoi que ce soit, il me propose de me faire emmener un plateau pour que je puisse manger ici et je me lève tout en secouant la tête. "Quoi? Non, bien sûr que je vais venir.", répondis-je en fermant le livre et en allant le remettre à sa place en prenant soin de ne pas l'abimer. "Cette bibliothèque est magnifique", dis-je avec honnêteté en m'avançant vers lui, mes doigts continuant à triturer le bout des manches trop longues du pull que je porte. "Votre famille a dû mettre un bout de temps pour avoir une telle collection." Une fois arrivée à sa hauteur, je passe une main dans mes cheveux à présent secs et présentables, dieu merci. Puis je passe près de lui et nous nous mettons en marche à travers les couloirs en silence. es yeux se fixent de longues secondes sur le sol impeccable alors que nous avançons, puis je ne peux pas m'empêcher de demander. "Vous avez finalement pris une décision, pour le dossier? Vous allez accepter les requêtes demandées?"
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 18:41

through the rain
Grace & Graham


Même s'il ne le montra pas, Graham était soulagé que Grace refuse qu'il lui fasse emmener un plateau dans la bibliothèque. Cela signifiait qu'elle voulait passer au moins un peu de temps avec lui. A moins qu'elle ne se montre juste polie, comme n'importe quel être humain lui souffla une petite voix dans sa tête. Il devenait parano maintenant, génial. Il reporta son attention sur la jeune femme qui revenait vers lui, triturant une des manches de son pull que Graham était tenté de lui offrir tellement il lui allait bien. Elle flottait juste un peu dedans, pas assez pour que ça fasse sac à patate informe, mais elle semblait à l'aise dedans et il aimait cette idée là. Mais la connaissant elle ne le garderait pas, et l'emmènerait d'elle même au pressing pour el lui rendre tout propre. "Merci...et encore ce n'est qu'une partie des livres que nous possèdons." répondit Graham avant de se rendre compte de la portée de ses propos. Cela le faisait passer pour un gros riche qui étalait sa richesse, magnifique. "Enfin je veux dire...mes parents en ont une aussi dans leur maison, bien plus large que celle là en réalité." reprit il, s'enfonçant un peu plus. Heureusement ils quittèrent la pièce, s'engageant dans un des vastes couloirs, tout d'abord en silence avant que Grace ne prenne la parole. "J'ai prit en compte vos remarques, avec lesquelles je suis d'accord. Ce n'est pas la première fois qu'un potentiel client fait ça. Cette requête sera refusée durant l'entretien." répondit il, offrant même un léger sourire à la jeune femme avant de sentir son coeur se mettre à battre un peu plus vite avant qu'il ne reprenne la parole. Grace avait un bon instinct, beaucoup d'agents auraient pu commettre l'erreur de tout céder à leur futur client, mais pas elle..."D'ailleurs je...je voudrais que vous assistiez à cette réunion. Mais pas en tant que secrétaire." dit il, espérant qu'elle comprendrait ce qu'il avait en tête. Il prendrait les reines bien sûr durant l'entrevue, mais elle pourrait assister à leurs échanges. "Mary pourra couvrir votre poste pendant ce temps là." rajouta le brun alors qu'ils arrivaient dans la salle à manger. Charles les attendait déjà et Graham indiqua une des chaises à Grace, la lui tenant tel un gentleman bien élevé avant de s'asseoir face à elle.
Charles dévoila le premier plat, une salade de saison, assez fraiche et servit Grace en premier alors que Graham consultait son téléphone après avoir reçu de nombreux messages.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 18:42

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Je suis impressionnée quand Graham m'avoue que cette bibliothèque n'est en réalité qu'une petite partie de la collection familiale. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi il a l'air aussi gêné: moi je serais carrément heureuse de posséder autant d'ouvrages différents! Autant de mondes différents, d'écrivains, de manières de penser et de voir les choses. C'est une chance. "Je me demande comment vous faites pour ne pas rester toujours dans cette pièce, alors. Non pas parce qu'elle est aussi large que mon appartement, mais surtout parce qu'elle est superbe." Allez Grace, tais toi. Arrête d'être aussi sentimentale!  Heureusement, nous partons et je décide de changer de sujet tout en marchant. Mais je me stoppe presque tout aussi vite, surprise de la réponse de mon patron . Les yeux écarquillés, je le dévisage comme si une seconde tête lui avait poussé. "Vous êtes sérieux? Enfin je veux dire...C'est vrai? Vous voulez réellement que j'assiste à la réunion?" Normalement, ce n'est pas là ma place. A moins que je doive être là pour prendre des notes. Et voilà, maintenant je me sens nerveuse! Ma première réelle réunion avec un client! Bon, je sais que je serais là pour observer et me taire, mais quand même! C'est un énorme pas en avant! Soudainement suspicieuse, je lance un regard soucieux à Graham. "...Vous seriez-vous cogné la tête ou quelque chose du genre?" Devant son expression surprise, je poursuit maladroitement tout en entrant dans la salle à manger. "Vous ne m'avez jamais proposé d'assister à une réunion, alors ça me surprends, c'est tout." Il me laisse m'attabler en premier et m'aide même à m'installer: décidément, je vais de surprises en surprises ce soir! Merde, si ça se trouve je suis morte touchée par la foudre dehors et je suis dans une version trop bizarre du paradis! Ou de l'enfer...Je ne sais pas encore comment prendre tout ça! Charles me sert en premier et je lui offre un sourire reconnaissant tout en le remerciant, me sentant mal qu'il ne puisse pas venir avec nous, ainsi que la cuisinière. Dans ma famille, nous n'avons pas de domestiques et nous mangeons tous tous ensembles. Puis je remarque que Graham est pendu à son téléphone, ce qui me fais lever les yeux au ciel. Alors, sans savoir pourquoi, je me penche et lui prend son téléphone des mains. "Lucie a préparé un superbe dîner. Vous comptez lui rendre hommage en restant les yeux rivés sur votre téléphone pendant tout le repas?" Le temps semble se suspendre et on dirait même que Charles retient son souffle. Mais le fait est que je n'ai plus peur de Graham Porter depuis bien longtemps...
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 18:43

through the rain
Grace & Graham


A la remarque de Grace sur la bibliothèque, un sourire étira les lèvres de Graham qui jeta un regard nostalgique ç la bibliothèque. Il avait passé tellement de temps dedans étant plus jeune quand il visitait ses grands parents. Et aujourd'hui il n'y allait plus, par manque de temps. "Malheureusement le travail passe avant tout." lui répondit il dans un soupir avant qu'ils ne prennent le chemin de la salle à manger. La surprise de Grace à son invitation pour la réunion du lundi fit sourire Graham, content de son petit coup. Il s'arrêta à son tour, se tournant pour la regarder avant d'acquiescer. "Oui vraiment Grace, sinon je ne vous l'aurais pas proposé." répondit il avant qu'ils ne reprennent leur marche. La remarque suivante le surprit et il la regarda, ne sentant pas l'humour dans sa phrase. Il suivit la jeune femme du regard un instant avant de la rejoindre pour l'aider à s'installer comme le bon gentleman que sa mère avait élevé. Enfin pas pour tout, car il avait son téléphone à la main, comme à son habitude quand il mangeait car il mangeait souvent seul. Quelle ne fut pas donc sa surprise quand son téléphone disparu de ses mains. Il leva la tête pour croiser le regard ambré de Grace. "Heu...non non...je vais...heu...manger..." répondit il, abasourdi. A côté de lui Charles esquissa un discret sourire avant de servir son patron une belle part de salade, connaissant son régime alimentaire et ses besoins avant de s'éclipser pour revenir en cuisine. "Bon appétit..." dit le brun, toujours un peut surprit. Il prit une première bouchée de la délicieuse salade, le silence s'installant entre eux, seulement entrecoupé par les bruits de couverts sur l'assiette. Il proposa à Grace un verre de vin avant de se servir lui même et d'en prendre une gorgée. "Vous...heu...vous aviez quelque chose de prévu ce soir ?" demanda t'il pour couper ce silence avant de se reprendre rapidement. "Je veux dire c'était votre jour de congé et vous êtes coincée ici maintenant et je...enfin si jamais vous aviez prévu quelque chose j'en suis désolé. Et je vous donnerais un autre jour de congé, payé." dit Graham, se sentant encore plus coupable. Ici il n'était pas le redoutable chef d'entreprise qu'on connaissait. Le manoir était sa maison, un de seuls espaces où il n'avait pas besoin de porter un masque constant.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 18:57

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Finalement, et contre toute attente, la bombe Porter n'explose pas. Au contraire, il parait tellement surpris que ça me donne envie de rire et je pose mon menton contre la paume de ma main pour couvrir mes lèvres de mes doigts, essayant de cacher mon sourire. Ce n'est pas si souvent que j'arrive à clouer le bec de mon patron. En fait, ce n'était même jamais arrivé! Je pose ensuite son téléphone que j'ai encore dans mon autre main, sur le côté de mon assiette, l'écran face à la table pour ne pas être gênée par les notifications en tout genre qui pourraient apparaitre. Charles de son côté, quitte la pièce après avoir servi Graham à qui je retourne la politesse qu'il m'envoie. Comme je le pensais déjà, la salade est excellente; rien à voir avec les repas que l'on a à la maison. Ma colocataire et moi ne sommes pas de grandes cuisinières et la plupart du temps, on se fait livrer ou alors on mange surgelé. Après quelques minutes, la voix de Graham perce le silence et je lève les yeux vers lui, de plus en plus surprise. Il ne m'avais encore jamais posé cette question, ne s'était même jamais intéressé à ma vie privée. Si ça se trouve, il s'est réellement pris un coup sur la tête! Je mordille ma lève inférieure et réponds: "...Pas vraiment. Enfin, si mais ce n'était pas quelque chose d'une importance capitale. Ce sera reporté sans soucis. Un simple marathon de film à la télé que je devais voir avec ma colo..." Je m'arrête soudainement de parler et tape doucement mon front du plat de ma main. "Avec ma colocataire que j'étais censée prévenir si je n'étais pas de retour à la maison avant vingt et une heure." Bon là, vu l'heure qu'il est elle a déjà dû ameuter tout le quartier. Voir les flics. Ou pire: mes frères aînés! La ce serait vraiment le pompon! Je pousse un soupir. "La connaissant elle va s'imaginer des tas de scénarios. Je l'appellerait tout à l'heure pour la rassurer." Résignée, je termine mon assiette et avale une gorgée de vin avant de poursuivre: "Et vous? Je suppose que vous alliez vous rendre quelque part, à moins que vous ne vous habilliez comme ça même pour simplement rester chez vous." Il porte des vêtements simples, mais si classes que ça pourrait totalement faire l'affaire pour une soirée, ou un rendez-vous. Oh merde, et si il était réellement censé être en rendez-vous?! Tiens, au moins ça me fera une personne de moins à écouter pleurer et se lamenter d'avoir été largué par Graham, lundi matin!
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 18:58

through the rain
Grace & Graham


Grahamécoutait Grace tout en mangeant avant de froncer des sourcils quand elle s'arrêta de parler avant qu'elle ne lui explique la situation. Le brun ignorait qu'elle vivait en colocation, en réalité il ignorait beaucoup de choses au sujet de Grace réalisa t'il à la reflexion. Encore une fois, il repensa à la discussion qu'ils avaient eue, ou plutôt la dispute où la rousse lui avait dit ses quatres vérité, peut être n'avait elle pas eu totalement tort..."Vous pouvez utiliser le téléphone de la maison pour l'appeler et la rassurer." dit il avec un sourire avant de se mordre la lèvre, hésitant à lui faire une autre proposition, mais pas du genre indécente...il disposait d'une salle de cinéma privative et d'une vidéothèque assez impressionnante étant un grand cinéphile, avec un peu de chance peut être aurait il les films que Grace comptait voir ce soir ? Certes il n'était pas sa colocataire mais, ça ne coûtait rien de proposer. "Si vous le voulez, on peut faire votre marathon malgré tout, il y a une salle de cinéma privative ici, et avec plus de films que je ne peux m'en souvenir alors...si vous le voulez bien sûr." offrit il avant de replonger le nez dans son assiette. Il releva la tête quand elle évoqua sa tenue, casual mais quand même classe pour la soirée prévue ce soir là. "Je devais me rendre à une soirée de charité mais à cause de la pluie elle a été annulée. Au moins je pourrais rattraper un peu de travail, un mal pour un bien." répondit il avec un sourire, ne s'imaginant pas que Grace voudrait qu'il fasse le marathon avec elle. Il termina son assiette et Charles réapparu avec le plat de résistance, du poulet avec des pâtes, accompagnés d'une sauce raffinée dont Lucie avait le secret. A nouveau il les servit en silence mais avant qu'il ne puisse repartir, Graham l'interpella. "Charles vous préparerez la salle de cinéma pour Grace après le repas, ainsi que du popcorn...sucré ou salé ?" demanda t'il en se tournant vers Grace, comme si c'était la chose la plus naturelle du monde à demander.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 18:59

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
"C'est gentil, mais ça va aller: j'ai mon téléphone avec moi." D'ailleurs je suis heureuse qu'il fonctionne encore, parce que sinon je sais pas comment je ferais: je n'ai absolument pas les moyens de m'acheter un nouveau téléphone, surtout. Puis là une fois encore, Graham Porter me surprends. Alors que je ne pensais pas vraiment ça possible: il me surprends effectivement à nouveau. D'accord, je dois réellement être dans un monde parallèle, je ne vois pas d'autres explications! "Vous avez votre propre salle de cinéma?!" Je reste quelques secondes ébahie, avant de poursuivre d'un ton à la fois résigné et taquin: "Je ne vois pas pourquoi je suis aussi surprise, j'aurais plutôt dû m'en douter." C'est vrai, qu'est-ce qu'une grande maison comme celle-ci sans salle de cinéma?! Je pourrais en rire si je ne trouvais pas ça aussi irréel et démesuré. Puis Graham me parle de la soirée à laquelle il devait aller, et ça suffit pur piquer ma curiosité. "Vraiment? Pour quelle cause?" Bien que je ne le considère pas comme le dernier des connards, j'aurais été loin d'imaginer Graham a une soirée comme celle-ci. D'ordinaire, il est plus bourreau de travail. D'ailleurs, voilà qu'il en reparle. Je lève les yeux au ciel et demande: "Franchement, il vous arrive de vous amuser? En dehors des soirées mondaines et des coups d'un soir, je veux dire." Ça y est, le vin me monte à la tête! Et je commence à dire n'importe quoi! "Ne me regardez pas comme ça: je suis en congé officiellement jusqu'à lundi, donc je ne suis pas votre employée pendant encore plus de vingt quatre heures." C'est assez bancal comme excuse, mais ce n'est pas totalement faux! "Vous avez travaillé plus d'heures cette semaine que je n'ai pu en compter, vous méritez un break. Et rien de mieux pour se vider l'esprit qu'un marathon Harry Potter, n'est-ce pas?" Son air étrange m'interpelle et je me redresse soudainement sur ma chaise. "...Vous avez déjà vu les films d'Harry Potter, rassurez moi." A sa tête, je vois bien que non, et je manquerais presque de m'étouffer avec la bouchée que j'ai prise du plat magnifique que vient de nous emmener Charles. Graham me demande si je veux du pop-corn sucré ou salé, comme si de rien n'était. Ce qui pourrait presque me choquer encore plus, tiens! "Les deux, bien sûr. Et il est hors de question que je sois seule, parce que vous allez venir avec moi." Je tourne mon regard vers un Charles apparemment amusé de la situation. "Il a jamais vu Harry Potter, vous y croyez à ça? Toute une éducation à faire!" Et quand Charles sort de la pièce, je pourrais jurer l'avoir entendu pouffer de rire. Le reste du dîner passe très vite, et je parvient à entraîner Graham jusqu'à la fameuse salle cinéma. Magnifique, bien sûr. Avec un écran géant et des sièges apparemment aussi confortables que dans un vrai cinéma. La pièce sent bon le pop-corn et à ma plus grande surprise, les huit films HP ont été sortis et attendent sagement. Finalement, peut-être que la soirée ne va pas être aussi horrible que ça.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:00

through the rain
Grace & Graham


"Très bien." répondit Graham quand Grace l'informa qu'elle avait son téléphone et qu'elle n'avait donc pas besoin du sien. Il enchaîna ensuite sur la proposition de faire le marathon ici chez lui, sans réfléchir à la révélation qu'il avait une salle de cinéma privative. Il se mordit la lèvre à sa réaction, pas parce qu'il était gêné, après tout les choses étaient telles qu'elles étaient, mais parce qu'il n'était pas du genre à faire étalage de sa richesse, c'était quelque chose qu'il avait toujours détesté chez les autres gosses de riches. Il eut un sourire en entendant son ton taquin et résigné avant que la conversation ne s'enchaîne sur la soirée caritative à laquelle Graham devait assister. "C'était une vente aux enchères en quelque sorte, pour la clinique gratuite qu'ils sont entrain de construire à Brooklyn. Les plus beaux célibataires de la ville en vente pour le plaisir de ces dames." dit il avec un petit rire, en se souvenant du pitch de la jeune femme chargée de recruter Graham. Il n'avait pas hésité longtemps avant d'accepter, ayant toujours à coeur d'aider ceux qui avaient moins d'argent que lui. "J'imagine qu'elle sera reportée à une autre date." reprit il en mangeant son poulet. Il mentionna ensuite le travail, des dossiers qu'il voulait vérifier et s'il fut un temps surprit des propos de Grace, il choisit d'en rire avant de prendre le verre de vin de la demoiselle et de l'éloigner. "Ca y est, plus de vin pour vous, j'ai l'impression que votre filtre se fait la malle..." dit il avec un petit rire, plus amusé qu'autre chose. Il était amusé par Grace, et son esprit se focalisa sur les quelques mots concernant son travail, elle n'était plus son assistante jusqu'à lundi, donc techniquement...okaaaay mieux valait ne aps aller plus loin sur cette pente bien trop savonneuse pour Graham. Même si elle ne travaillait pas actuellement, elle restait cependant son assistante. Et elle semblait vouloir qu'il se repose d'ailleurs, il comptait protester mais n'en eut pas le temps lorsqu'elle évoqua Harry Potter, l'étonnement se lisant sur le visage du brun. Des films qu'ils n'avaient jamais vu, son père jugeant que ce n'était que de la pacotille, des films pour enfants. A sa question il secoua la tête avant de demander à Charles qu'il prépare du pop corn pour la rousse. "Heu Grace je...j'ai du travail." bafouilla t'il mais la cause semblait déjà entendue. D'autant qu'il entendit Charles pouffer de rire en sortant de la salle à manger. Le repas se termina et Grace parvint à convaincre Graham de l'accompagner dans son marathon, lui promettant qu'il allait adorer. Il finit par capituler, s'installant avec elle sur un des larges fauteuils de la salle, Charles ayant déjà tout préparé. Il récupéra un des seaux de popcorn, le sucré avant que la salle ne devienne noire et que le générique ne se lance. Ils regardèrent le premier film en silence, la lumière se rallumant quelques instants le temps que le second film se charge. "Eh ben, pauvre Harry, première année d'école et il manque de mourir...ça me rappelerait presque l'école privée où mon père m'a envoyé." lâcha Graham sans s'en rendre compte. La première année avait été compliquée et le seul moyen du brun pour s'en sortir avait été d'écraser certains autres, pour ne pas être une victime à son tour, chose qui l'avait rendu malade à tel point que son père l'avait sortit de la dès la fin de l'année scolaire. Les deux films suivants passèrent à leur tour et Graham se redressa sur son fauteuil pour s'étirer un peu,la fatigue commençant à se faire sentir bien qu'il adorait les films.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:01

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Graham essaie bien de me faire entendre raison et de retourner travailler: mais il est temps qu'il se détende un peu. Qui sait, peut-être que ça le dériderait un peu au bureau de se sentir un peu plus reposé! Nous allons donc dans la salle cinéma et nous installons assez près de l'écran et j'attrape un des pots de pop-corn que je cale sur mes genoux alors que le film se lance. Cela fait une bonne centaine de fois que je vois ce film, de même que les autres, mais je ne m'en lasserait jamais. En fait, j'ai surtout l'impression de le redécouvrir à chaque fois et c'est assez irréel. Parfois je tourne légèrement la tête pour voir l'expression de Graham qui ne quitte pas l'écran des yeux, et je souris. Est-ce que j'étais comme ça quand j'étais gosse et que je l'ai vu pour la toute première fois?! Finalement le film se termine et je prends le léger temps de pause avant que le second volet ne se lance pour m'étirer. Le pot de pop corn est terminé depuis longtemps maintenant et je le pose à côté de moi en faisant attention de ne rien salir. "Vraiment? L'école était si horrible que ça?" Je ne savais pas qu'il avait fréquenté une école privée. Enfin, je m'en doutais, mais je pensais surtout que c'était un cliché sur les gosses de riches. Apparemment, pas dans ce cas-ci! "Croyez moi, il n'y avait rien de comparable avec ma propre école. Un garçon a collé du chewing-gum dans mes cheveux et j'ai du les couper: le grand drame de ma vie. Surtout qu'après les garçons arrêtaient pas de se moquer de moi." J'omets volontairement d'avouer que j'ai frappé celui qui m'as fait ça et que mes frères en ont rajouté une couche, ce qui nous a valu une exclusion d'une semaine à tous. "L'important c'est qu'on ai survécu au collège finalement, non?" Puis le seconde film se lance, et le troisième. Mais la fatigue de la semaine se fait bientôt sentir et mon esprit ne tarde pas a dériver, alors qu'Harry essaie de cojurer son patronus avec le professeur Lupin. Bientôt, alors que je suis confortablement installée dans le fauteuil, mes yeux se ferme et là, tout devient noir. 
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:02

through the rain
Grace & Graham


Graham acquiesça à la question de Grace concernant son école, avant de pousser un petit soupir. "Je sais que je ne devrait pas me plaindre de l'enfance que j'ai eue, et je ne le fait pas, mais les écoles privées, c'est vraiment de la merde...excusez mon langage." dit il en se tournant vers elle. Jamais il n'enverrait ses enfants dans un tel lieu, quoi que son père puisse en dire. Il avait souffert de la séparation avec sa famille et ne souhaitait pas ça à ses enfants. Si jamais il en avait. Il se tourna vers elle quand elle évoqua ses propres problèmes d'école, imaginant une petite fillette rouse forcée de couper ses longs cheveux roux. "Vous savez ce qu'on dit, qui aime bien châtie bien, c'était peut être sa manière de vous le montrer ?" tenta t'il, avant de faire un propre parallèle avec leur relation et il détourna le regard rapidement, espérant qu'elle n'en viendrait pas à la même conclusion que lui à ce sujet. Heureusement, le second film se lança et il fut de nouveau absorbé par son histoire, tout comme pour le troisième. Lorsque la salle se ralluma au terme de ce film, Graham se tourna vers Grace pour voir qu'elle s'était endormie. Un sourire étira ses lèvres alors qu'il l'observa quelques instants, la trouvant magnifique ainsi détendue. Avant qu'une voix ne lui dise que c'était pas bien et qu'il valait mieux qu'il garde une distance professionnelle avec elle. Il se leva avant que le film ne commence, récupérant la télécommande pour l'arrêter avant de se retourner vers Grace puis de la prendre dans ses bras. Il fit lentement, afin de ne pas la réveiller et la garda contre lui, prenant le chemi de la chambre d'amis que Charles avait préparée pendant qu'ils regardaient les films. Avec une douceur infinie, il déposa Grace sur le lit mais lorsqu'il voulu se redresser, il ne le put, son bras coincé par Grace qui le tenait fermement avec le sien. Graham se mordit la lèvre, essayant de se dégager, sans succès. Il ne voulait pas la réveiller et il ne lui restait plus qu'une solution s'il voulait dormir ce soir...se coucher dans le lit avec elle. Sans faire de bruit, il contourna le lit, venant se glisser derrière elle, seule position possible. Il poussa un léger soupir et ferma les yeux, tentant de garder une distance entre eux pour ne pas gêner Grace au matin. Il pouvait sentir le parfum sucré de la jeune femme et malgré la situation inconvrue, il ne tarda pas à s'endormir à ses côtés, se rapprochant sans le vouloir d'elle durant la nuit, son torse venant se coller au dos de la jeune femme.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:11

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Je prends une profonde inspiration en me réveillant. Une légère lumière filtre dans la pièce, que je peux distinguer à travers mes paupières encore closes et j'attends d'entendre la voix de ma colocataire dans la pièce d'à côté. Mais rien. Je ne l'entends pas marcher dans sa chambre ou encore téléphoner à son petit ami du moment. Je n'entends ni ne sent l'odeur du café et de la machine fonctionnant à plein régime. Mes sourcils se froncent alors que j'ouvre un oeil, puis le second: d'abord tout est plus ou moins flou. Puis le décor se stabilise finalement et je me rends rapidement compte qu'en réalité, je ne sais absolument pas où je suis. C'est une chambre, c'est sûr...Mais où est-ce que je suis? Ensuite, je vois que je porte encore le pull de Graham et tout me revient en tête: le dîner, les films...J'ai dû finir par m'endormir au bout d'un moment et Graham m'aura conduite à une chambre. Soupirant, je passe une main sur mon visage, le gout du pop-corn encore dans la bouche. Puis quelque chose bouge derrière moi, ce qui me force à me figer soudainement. Mes yeux s'écarquillent et je prends le risque de tourner la tête, pour voir quelque chose que je n'aurais jamais cru possible, même pas dans un monde parallèle: Graham Porter, mon patron, est allongé là à coté de moi. Son torse est collé contre mon dos et d'ici je peux totalement sentir son parfum, qui m'as enveloppé toute la nuit et qui maintenant me parait familier. Il dort encore et je me détends, bizarrement. Pourquoi est-ce qu'il est ici? N'a-t-il pas sa propre chambre, dans cet immense espace? Un de ses bras est autour de ma taille et sa main est posée contre la peau nue de mon ventre -le pull a dû légèrement remonter pendant la nuit-. Le rouge aux joues, je la retire doucement avant de me tourner pour lui faire face. Comme ça, il n'a plus du tout l'air aussi impressionnant. Ses traits sont totalement détendus et il parait si jeune, maintenant...Il est également entièrement vêtu et ça me conforte dans l'idée qu'il n'a rien tenté de trop glauque, heureusement. Mes lèvres se pinçant légèrement je me demande ce que je suis censée faire. Me lever et partir? Le soleil filtre dans la pièce, signe que la pluie a cessé depuis un moment: je pourrais prendre mes affaires et m'en aller. Mais je n'arrive pas à faire le premier geste pour sortir du lit, comme si une entité invisible m'en empêchait. Alors je reste là, mon visage à la hauteur de celui de Graham, ou presque. Ses cheveux sont totalement en bataille, ce qui me fais sourire: lui qui est toujours tiré à quatre épingles en toutes circonstances! Secouant légèrement la tête, je m'installe un peu mieux contre l'oreiller sous ma tête et ferme à nouveau les yeux, décidée à essayer de me rendormir. Mais je ne sais pas trop pourquoi, quelques secondes après l'ambiance semble changer un peu dans la pièce. Le lit bouge légèrement et instinctivement, j'ouvre les yeux: surprise, je tombe immédiatement sur ceux de Graham, dont le regard se pose sur moi.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:11

through the rain
Grace & Graham


Graham venait de passer une desmeilleures nuits de sa vie. La présence d'un corps chaud contre le sien était agréable, tout comme le parfum sucré qui l'entourait. Il était bien là, sans vraiment se soucier d'ooù là était exactement. Il ne voulait pas se réveiller, ni même bouger mais un mouvement le tira de son sommeil profond. Il poussa un soupir ne voulant pas ouvrir encore les yeux mais il savait que c'était peine perdue, il allait finir par se rveiller complétement, et il n'était pas du genre à rester au lit sans rien faire. Il bougea donc légèrement, faisant bouger le lit avant d'ouvrir les yeux et de les poser sur Grace encore endormie. C'était elle le corps chaud contre le sien et il se souvint de la soirée de la veille, et du fait qu'ils avaient passé la nuit à dormir dans le lit. Graham eut cependant à peine le temps de réfléchir que Grace ouvrit les yeux à son tour, les plongeant dans les siens en quelques secondes. Graham déglutit avec difficulté, trouvant la rousse juste magnifique, les cheveux légérement décoiffés. Il ouvrit ses lèvres, pour dire quelque chose, sans pour autant trouver les bons mots. Elle était son employée et il venait de briser plusieurs barrières avec elle, mais en réalité, il ne trouvait pas ça si mal, au contraire même. Une phrase dite la veille par Grace lui revint en tête, que jusqu'à lundi elle n'était plus son assistante, et qu'elle n'avait aucune explication à donner. Son regard se posa alors sur ses lèvres avant qu'il ne se redresse et avec lenteur ne vienne poser ses lèvres contre les siennes pour un tendre baiser qui envoya des décharges électriques à tout son être. Le baiser dura quelques instants avant que Graham ne le rompe. Ses lèvres le piquaient agréablement et il avait envie de plus mais une voix dans sa tête lui disait que c'était une mauvaise idée. [color=darkblue]"Je...je suis désolé Grace je..."[/colot] tenta t'il sa voix encore rauque de sommeil.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:14

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
L'air semble se suspendre totalement, si bien que je m'arrête quasiment de respirer. Son regard perçant me coupe le souffle, accélère pourtant les battements de mon coeur. J'ai l'impression qu'il peut lire dans mon âme, et ça me ferait presque peur si seulement mon esprit et mon sens de la logique n'avaient pas décidé de partir en vacances. Le temps semble s'étirer à l'infini alors que nous nous regardons simplement, sans dire un mot. Puis le regard de Graham dérive, et avant que je ne puisse dire quoi que ce soit, avant que je ne puisse comprendre ce qu'il se passe, ses lèvres trouvent les miennes. Immédiatement, une chaleur m'enveloppe de la tête aux pieds, et un frisson me parcourt. Voilà des mois que je n'ai pas été aussi proche de quelqu'un du sexe opposé. Des mois que je n'ai pas été embrassée: est-ce que c'est pour ça que mon corps réagit de cette manière? Je ne saurais pas l'expliquer, parce que cet instant ne dure pas si longtemps et bientôt, il se décolle de moi, l'air confus. Graham va même jusqu'à s'excuser, mais je n'entends rien. Mon esprit est parti trop loin. Ma raison aussi, apparemment: parce que mon corps semble décidé à prendre les rennes lui-même. Je n'attends même pas qu'il finisse sa phrase, ou qu'il ne tente de balbutier une quelconque excuse pour expliquer ce qui vient de se passer: parce que j'avance de moi-même vers lui cette fois. Une de mes mains se glisse sur sa nuque alors que cette fois-ci, c'est moi qui écrase mes lèvres contre les siennes. Un peu trop violemment peut-être, mais je m'en moque. Totalement, et complètement. Parce que je veux encore cette sensation de lave en fusion dans mon ventre, je veux que mon coeur loupe des battements. Là, tout de suite, il n'est plus mon patron et je ne suis plus une simple assistante. Je suis moi, Grace: et j'embrasse Graham.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:16

through the rain
Grace & Graham


Graham s'arrêta de parler lorsque Grace se rapprocha de lui, sa main sur sa nuque provoquant des frissons sur la peau du brun mais il n'eut pas le temps de se concentrer sur cette sensation. Grace vint en effet crasher ses lèvres contre celles de Graham qui répondit à son baiser sans hésiter une seconde. Il passa ses bras autour d'elle pour la faire venir sur lui alors qu'il roulait sur son dos. Oubliée l'inquiétude et toutes les pensées polluant son esprit. Plus rien ne comptait à part Grace tout contre lui. Il avait ses mains sur ses hanches et il ne résista pas à la tentation de passer ses mains sous son pull, découvrant pour la première fois sa peau nue sous ses doigts. Elle avait la peau douce, ses doigts glissant sur sa peau alors qu'il délaissait ses lèvres pour son cou l'espace d'un instant. Son corps s'éveilla sans attendre à la présence de Grace contre lui, effet qu'il ne pouvait cacher à la jeune femme au vu de leurs positions respectives. Il glissa une de ses jambes entre celles de Grace, inversant leurs positions pour se retrouver au dessus d'elle, mais sans pour autant l'écraser. Il se maintenait avec ses avants bras juste au dessus de la jolie rousse. Il se redressa un instant, la regardant avec intensité, et un désir qu'il n'avait encore jamais connu. Il la voulait, maintenant. Sentir son corps gracile et chaud contre le sien, plus musculeux et dur. La tenir dans ses bras et la couvrir de baisers et bien plus encore...Une de ses mains remonta de sa hanche à son ventre mais il ne monta pas plus haut, son regard toujours dans celui de Grace. "Do you want to ?" demanda t'il, sa voix toujours rauque, mais pas pour les mêmes raisons cette fois. Il n'écoutait plus la petite voix dans sa tête qui lui disait d'arrêter, de se réveiller. Il était partit bien trop loin pour cela mais si Grace revenait à ses sens et qu'elle lui disait non, il stopperait tout. Il ne voulait pas la perdre, pas comme ça. Jamais.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:16

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Mon corps prend feu. Littéralement. Ou du moins, j'ai la forte impression d'être en train de me consumer. Mais le fait est que ce n'est que cela: qu'une impression. Ou alors, il ne s'agit que de mon coeur, qui est en train de brûler et de devenir poussière alors que Graham m'attire contre lui. Sur lui. Le baiser prend de l'ampleur, ainsi qu'une profondeur que je n'aurais jamais cru. Ses mains se posent sur moi et je n'ai qu'une envie: qu'elles y restent pour toujours. Mais Graham semble en décider autrement, parce qu'il inverse les rôles et mon dos se retrouve contre le matelas alors qu'il prend place au dessus de moi. Il ne m'écrase pas de son poids, ne m'étouffe pas de sa présence. Mais je le ressens, vivement. Et j'adore ça, j'ai l'impression d'en avoir réellement besoin. Ses cheveux frôlent mon front alors qu'il se détache un peu de moi, pour pouvoir me regarder. Et moi aussi, je l'étudie. Ses joues sont un peu rouges, son souffle court. Ses lèvres pleines et gonflées. Il est absolument magnifique, et je me sens soudainement jalouse des femmes qui ont eu l'occasion de voir Graham comme cela avant moi. Ensuite, il me demande de sa voix grave et profonde si j'ai envie d'aller plus loin. Personne n'a jamais pris le temps de me le demander. Les hommes en général partent du principe que c'est d'accord, à condition que leur partenaire ne les aient pas rejetés dès le départ. Mais pas Graham. Alors, je finit par faire quelque chose qui ne me ressemble absolument pas. Je dis oui. J'accepte d'aller plus loin avec quelqu'un avec qui je ne sors même pas. Quelqu'un dont je ne connais qu'une seule facette. Quelqu'un qui bosse avec moi, qui est même mon patron. Et je lui montre tout simplement mon accord en me redressant, puis en retirant le pull qu'il m'as prêté. Alors en sous-vêtements, je glisse mes bras autour de son cou et l'embrasse à nouveau: de manière moins pressée et gourmande, cette fois. Ses doigts retrouvent ma peau et je colle mes genoux contre ses hanches, quand soudain des coups portés à la porte close nous force à nous figer instantanément. "Mademoiselle Christensen?" Mes lèvres se détachent de celles de Graham dans un bruit qui aurait pu être carrément sensuel si jamais Charles ne se trouvait pas de l'autre côté de la porte, et je dis après m'être éclaircit la gorge. "Oui?" "Le petit déjeuner est servi dans le salon, si le coeur vous en dit. Et vos vêtements sont secs, je les ai disposés dans la salle de bain." Mortifiée mais toujours accrochée à Graham, je réponds:  "D'accord, c'est très gentil, merci beaucoup. J'arrive dans quelques minutes. Oh, et appelez moi Grace!" La seule réponse que j'obtiens, c'est celle des pas de Charles qui s'éloignent de devant la porte de la chambre.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:18

through the rain
Grace & Graham


Graham attendit avec patience la réponse de Grace, prêt à s'arrêter si elle le demandait, prêt à tout autre chose si elle lui demandait aussi. Il la trouvait tout simplement magnifique, qu'elle porte ses vêtements trop grands pour elle, ou qu'elle porte d'autres vêtements plus féminins qui lui allaient à la perfection. Si elle ne prononça pas un mot, ses actions parlèrent pour elle lorsqu'elle retira le pull prêté par le brun. Son regard se posa sur le corps dénudé de la belle rousse, sa respiration se bloquant un instant alors qu'il gravait dans son esprit cette image de Grace. Il sortit de ses pensées quand il sentit ses bras autour de son cou et il releva son regard vers son visage peu avant qu'ils ne s'embrassent à nouveau mais cette fois leur baiser fut plus doux, plus lent. Comme s'ils essayaient de se découvrir, l'urgence du moment semblant être pour un temps passée. Une des mains de Graham descendit sur la cuisse de Grace quand il sentit ses genoux enserrer ses hanches, la caressant tout en la redressant lorsque des coups furent tapés à la porte. Graham se figea, le retour à la réalité étant plutôt brutal. La voix de Charles ne tarda pas à se faire entendre et Graham se redressa légèrement alors que les lèvres de Grace quittaient les siennes à son plus grand regret. Il resta immobile, ne faisant aucun bruits alors qu'ils échangeaient quelques mots avant que le maître d'hôtel ne s'éloigne enfin au plus grand soulagement de Graham. Ce dernier poussa un soupir de soulagement avant de baisser la tête, son front se posant contre l'épaule de Grace. Cette interruption était sûrement la meilleure chose qui aurait pu leur arriver. Coucher ensemble n'aurait pas été une bonne chose, pas vu l'état de leur relation et il ne voulait pas que les choses soient étranges avec Grace au travail. D'autant qu'il ne la voyait pas comme un coup d'une fois, il ne voulait pas lui faire un tel affront. "Il t'appellera toujours par ton nom tu sais, l'étiquette et tout ça...je le connais depuis vingt ans, et il ne m'a jamais appelé Graham." dit il finalement en se redressant et en croisant le regard de Grace. Il avait toujours envie d'elle mais le moment était passé. Et puis si Charles ne le trouvait pas, il allait sûrement comprendre où il était...si ce n'était déjà fait. Il se redressa doucement pour ne pas faire mal à Grace et se pencha pour reprendre le pull qu'il lui tendit pour qu'elle puisse se rhabiller. "Est ce que ça va ?" demanda t'il en passant une main dans ses cheveux décoiffés, tout en priant tous les dieux pour que son érection veuille bien disparaître dans la seconde, chose peu aisée à faire alors qu'il avait encore envie d'embrasser Grace et de la caresser.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:19

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Charles s'en va et un silence assourdissant s'abat dans la pièce. L'euphorie du moment disparait peu à peu, laissant place à une sorte de gène étrange. Je suis d'ailleurs reconnaissante envers Graham de ne pas tout de suite plonger son regard dans le mien: il pose son front contre mon épaule et dans un geste compatissant, je glisse un instant mes doigts dans ses cheveux. Ma peau est brûlante contre le tissu des vêtements qu'il porte encore et je ne sors de ma rêverie qu'en entendant le son de sa voix. Le fait d'entre Graham me tutoyer tord mon estomac d'une manière délicieuse et fait accélérer les battements de mon coeur. Il me regarde finalement et je pousse un petit soupir en croisant mes bras contre ma poitrine, sans même m'en rendre compte. "Je me doute, mais moi je ne suis pas celle qui signe les chèques, contrairement à toi." Si il me tutoie, je suppose que je peux en faire de même? Et puis, à partir du moment où ma langue a été dans sa gorge et vice versa, je pense que nous pouvons passer la barrière des politesses d'usage. Gentiment, il me tend ensuite le pull prêté hier et je l'attrape avec reconnaissance, encore surprise de ma propre attitude. Tout ça, ça ne me ressemble absolument pas. Je ne couche jamais avec un homme comme ça, sans que ce ne soit un minimum réfléchi. Mais avec Graham...Oui, je n'ai pas pu m'en empêcher. En tout cas, Charles est arrivé au bon moment. Les choses auraient été beaucoup trop bizarre si nous avions été aussi loin aujourd'hui. Aussi loin tout court, il me semble..."Je vais bien.", répondis-je distraitement en réunissant mes cheveux roux en un chignon désordonné: mais je n'ai pas d’élastique alors je me résout à les laisser tels quels. Heureusement ils décident de rester en place et cessent de me revenir au visage. Puis, me sentant légèrement mal à l'aise, je décide de me lever pour inspecter la pièce dans laquelle je me trouve. Elle est belle, à l'image du reste des salles et autres pièces de cette maison. Tout est très beau, et la déco a été choisie avec goût. La chambre n'a rien d'austère, elle est au contraire plus que chaleureuse. "Je..Je tiens juste à dire que ce n'est pas dans mes habitudes de faire ça. De me conduire de cette manière.", dis-je finalement tout en regardant un tableau pour m'aider à garder contenance. J'espère que Graham comprend que je fais référence au fait que je ne couche pas avec tous les hommes que je suis susceptible de croiser, comme j'ai failli le faire aujourd'hui.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 32
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : personne
♢ dans la vie, je suis : pdg de son entreprise

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:20

through the rain
Grace & Graham


A la réponse de Grace, Graham eut un petit sourire et secoua la tête. "Quand bien même, tu es une invitée de cette maison, et quoi que tu lui en dises, il te vouvoiera." répondit le brun avant de lui tendre son pull de la veille. Maintenant que les choses s'étaient calmée entre eux, elle n'avait probablement pas envie de rester en sous vêtements devant lui. Il resta silencieux alors qu'elle se rhabillait et se recoiffait, Graham lui jetant un regard mais il ne voulait pas passer pour un pervers non plus. Il la regarda se lever, observer la chambre dans laquelle elle avait dormi. Graham se leva à son tour, prêt à la laisser se changer et se raffraichir seule mais avant qu'il ait pu dire quoi que ce soit, la jeune femme reprit la parole et la gorge de Graham se serra. Qu'elle se sente obligée de faire une telle précision. Parce qu'il savait qu'elle n'était pas comme ces femmes là, loin de là. Il ne connaissait pas sa vie privée, mais il savait qu'elle cherchait plus qu'une histoire d'un soir. "Tu n'as pas besoin de te justifier Grace." commença t'il, voulant la prendre dans ses bras mais conscient que ce serait peut être mal venu. "Et puis je sais que tu n'es pas comme ça, crois moi je le sais." reprit le brun, conscient que si quelqu'un devait avoir une telle réputation dans la pièce, c'était bien lui. Il secoua la tête et posa sa main sur la poignée de la porte avant de se tourner vers elle. "Je vais te laisser te préparer, tu devrais avoir tout ce dont tu as besoin dans la salle de bain, et sinon appelle Charles." Il hésita un instant, ne voulant pas qu'ils se quittent ainsi mais il ne savait pas quoi dire de plus. Tout ce qu'il voulait c'était qu'elle retrouve ses bras. Il lui offrit un timide sourire avant de quitter la chambre et de se diriger vers la sienne, sans savoir que Charles venait de le voir sortir de la chambre d'amis. Il alla directement dans la salle de bain, se passant un peu d'eau sur le visage avant de se regarder. #Tu ne peux pas faire ça Graham, elle est ton assistante, et tu ne la mérites pas. Tu ne la mérites pas." se répéta t'il avant de passer une serviette sur son visage puis de quitter la pièce, se dirigeant vers le salon où se trouvait un petit déjeuner pour deux. Graham commença à se servir alors que Charles arrivait. "Monsieur à t'il bien dormi ?" demanda t'il un sourire sur les lèvres mais Graham ne le vit pas. "Oui, merci Charles...vous ramenerez Grace chez elle quand elle le voudra s'il vous plait." Charles se figea un temps, surprit pensant que les choses s'étaient bien passées mais il acquiesça et prit congé de son patron pour préparer quelques affaires.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
♢ family dramas : 40
♢ à Portland depuis le : 21/09/2018
♢ je vis avec : my roomate
♢ dans la vie, je suis : personal assistant

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit Sam 22 Sep - 19:21

THROUGH THE RAIN
i love you, i love you, i love you.
▴▽▴⟁▴▽▴
Graham essaie de me rassurer comme il peut. Avec un certain succès, il faut avouer. Mais il ne me connais pas vraiment. Du moins, pas autrement que dans un contexte purement professionnel. C'est sans doute pour cela que je me suis sentie obligée de souligner le fait que je n'ai pas pour habitude de m'allonger automatiquement dès qu'un type me plait. Et il semble comprendre ça, et l'accepter, l'appuyer. J'hoche alors la tête et sourit légèrement, maladroitement. En réalité, la situation est trop bizarre: tellement que je ne sais pas comment me comporter, ni quoi faire. Mais heureusement, Graham me sauve la vie en m'intimant d'aller me changer dans la salle de bain utilisée hier. Avant de quitter la pièce, il m'offre un sourire que je ne lui avais jamais vu et mon coeur loupe un battement. Mais avant que je n'ai le temps de savoir pourquoi mon corps réagit comme ça, il quitte la pièce et disparait hors de ma vue. Je peux alors aisément me reprendre et partir à mon tour pour rejoindre la salle d'eau de la veille. Comme promis par Charles, mes vêtements d'hier sont là, propres et secs. Je trouve également mon téléphone et mes yeux s'écarquillent quand je vois 45 appels manqués de ma colocataires, 28 de mon frère aîné et 16 de mon plus jeune. Il y a tout autant de sms, et de messages vocaux. Aïe. C'est vrai que c'est bien la première fois que je les laisse sans nouvelles aussi longtemps. Je me sens soudainement coupable. Apparemment, il n'ont pas mis mes parents au courant, sinon ma mère aurait déjà prévenu les flics, FBI et le SWAT. Sûrement qu'ils n'ont pas voulu les inquiéter, et je les en remercie. Rapidement, j'envoie un message a tout le monde en m'excusant mille fois et en disant que tout va bien, que j'ai été coincée là par la tempête. Ensuite, je me prépare et en sortant de la salle de bain cette fois, je pense à prendre mon téléphone avec moi. Non, je ne ferais pas la même bêtise deux fois!

Dans les couloirs, je croise Charles qui m'informe à nouveau que le petit déjeuner se trouve dans le salon et mon estomac gronde. Je rêve d'un café et de toasts! Une fois arrivée, je remarque que Graham est déjà là. Comment me comporter avec lui, maintenant? Et demain? Au bureau, quand nous retournerons travailler: comment est-ce que ça va se passer?! La boule au ventre, je m'installe à table et Charles me sert une tasse de café. Avec un sourire, je le remercie avant de lancer simplement à Graham: "Je m'en irais après le petit déjeuner: je ne vais pas abuser de ton hospitalité. Il faudra juste me promettre que tu regarderas le reste des films, en contrepartie." Je lui lance un regard malicieux et pique ma fourchette dans un morceau de melon se trouvant dans un petit bol face à moi.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message through the rain, ft. graham ♦ écrit
Revenir en haut Aller en bas
through the rain, ft. graham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Chez Graham, Maître d'armes
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» Présentation de Blue Rain
» Heavy Rain [mission]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Groupe Hug :: Welcome to Portland :: L'Est de la ville :: Les habitations-
Sauter vers: